Rencontre avec Euréka, le slameur « bon chic, bon genre »

139
Euréka se produit le samedi 2 octobre à la Cathédrale de Besançon en première partie du concert de Natasha St-Pier ©YQ

Il sortait d’un concert à Saint-Louis de Montrapon à Besançon, devant plusieurs centaines de collégiens, d’abord étonnés puis totalement conquis par le rythme poétique de ce lyonnais de 36 ans.

Euréka fera la première partie du concert de Natasha St-Pier ce samedi 2 octobre à la Cathédrale Saint-Jean de Besançon.

Que vient faire ce jeune slameur en costume-cravate dans l’univers épicé du hip hop, du rap et des vapeurs acides ? L’amoureux de la langue française qu’il manie avec talent, amour et humour est un fan de Mylène Farmer, de Renaud ou de Goldmann mais aussi de Youssoupha et de IAM.

Si le rap est la musique des rimes, le slam est la musique des mots. A la diction du rythme, le slam répond par l’importance du message à transmettre. Cette forme musicale a trouvé un large public grâce à Grand Corps Malade.

Euréka cisèle ses textes comme un sculpteur taille une statue. « Ma marque de fabrique, c’est le twist (retournement de situation). Je ne fais découvrir le sens du texte que dans les dernières strophes pour offrir une autre histoire ou un autre éclairage ».

Le jeune lyonnais, ancien journaliste radio, use de la technologie pour accompagner ses morceaux : musique et animation vidéo, tout vient enrichir ses textes qui parlent de naissance, de changements, d’amour, de bienveillance, de violences aussi.

Si son écriture est profane et clairement grand public, il ne renie pas ses attaches chrétiennes « Je ne fais pas de prosélytisme, je mets de la poésie sur les valeurs chrétiennes qui sont aussi les valeurs humanistes ».

Pas de drogue, de sexe, d’argent facile et de grosses chaînes en or, pas de ghettoïsation de ces musiques de rues dans les quartiers dits populaires « Je suis fier de désenclaver le slam » affirme-t-il.

La vie n’est pas figée, on peut en changer et « se donner une autre chance ». C’est la leçon qu’il enseigne humblement et avec beaucoup de talent.

Yves Quemeneur

www.eureka-officiel.com