Dans un communiqué publié le 23 décembre 2021, Jean- François Colombet, le préfet du Doubs, le conseil départemental du Doubs et Grand Besançon Métropole, l’issue du comité de pilotage du 22 décembre, ont confirmé leur volonté de conduire l’opération envisagée et ont trouvé un consensus sur les modalités de son financement, sous réserve de la confirmation des différentes assemblées délibérantes.

La moitié du chantier pris en charge par l’État

Le tour de table financier a donc été conclu ainsi : concernant les études et les acquisitions foncières d’un montant de trois millions d’euros, 50 % seraient pris en charge par l’État, 37,5 % par Grand Besançon Métropole et 12,5 % par le Conseil régional. Concernant les travaux dont le coût s’élève à 130 millions d’euros : 50 % seraient supportés par l’État, 25% par Grand Besançon Métropole et 12,5 % par le Conseil régional. Les travaux pour lesquels le Conseil départemental est concerné en raison de la connexion du projet avec son propre réseau et une partie des travaux de mobilité douce seraient financés par le conseil départemental, à hauteur de 15,9 millions d’euros. L’accord obtenu du Conseil départemental était décisif pour boucler l’aménagement de la RN 57. Une convention bilatérale entre l’Etat et le conseil départemental du Doubs sera signé prochainement.

Il reste maintenant l’inscription au prochain contrat de plan État-Région de ce volet mobilité quand le préfet de région aura reçu mandat du gouvernement de le discuter avec le conseil régional.

RN57 Beure - Amitié
L’horizon de l’aménagement routier de la RN 57 entre Micropolis et Beure s’est éclairci

L’horizon s’éclaircit largement sur un aménagement routier indispensable à l’ensemble des mobilités de l’agglomération bisontine et au-delà du Haut-Doubs. Le communiqué précise que  » l’ensemble des partenaires se félicite du bon aboutissement des discussions « , un cadeau inattendu si rapidement dans la hotte du Père Noël.

La Rédaction