Saison numérique #4 dans le Doubs

494
Saison numérique #4 dans le Doubs
Présentation de la saison numérique #4 à la Rodia le 16 janvier 2020 - Crédit photo Département du Doubs - Y. Petit

Le département du Doubs organise pour la 4ème année la saison numérique pour “voir”, “faire” et “penser” la culture et l’impact des technologies numériques sur la création artistique. Du 14 janvier au 18 mars 2020, l’ensemble du territoire sera irrigué par la création et la réflexion.

Manou Comby, l’étonnant (et détonnant) directeur de la Rodia, accueillait Ludovic Fagaut, vice-président du conseil départemental du Doubs pour la présentation de cette quatrième édition. L’année culturelle 2019 a été dense dans le département, autour de l’événement majeur du bicentenaire de Courbet. “La culture est un élément d’inclusion sociale quels que soient les territoires. Les arts vivants font partie de l’identité et de l’attractivité du département. Lier culture et numérique est donc une ambition importante pour le territoire” a souligné Ludovic Fagaut.

Deux mois au cœur des territoires du Doubs

De Besançon à Pierrefontaine-les-Varans, de Quingey à Montbéliard ou Audincourt, de Bourogne à Baume-les-Dames, Pontarlier ou Le Russey, c’est tout le département qui accueille performances d’artistes, ateliers de création, spectacles et réflexions. Le Doubs n’est pas un désert culturel. Hebdo 25 Grand Besançon vous propose une sélection de ces 26 lieux de création.

“In Time” de Pierre Alferi est une œuvre vidéo de 15 minutes diffusée à la médiathèque du Pays de Quingey du mardi 14 janvier au samedi 14 mars.
Réalisation du clip en 360° de réalité virtuelle sur le groupe Hellbats au Moloco d’Audincourt du 3 au 7 février, suivi d’un atelier le 11 février sur le thème de l’hyperconnectivité. “A quoi ressembleront les concerts du futur ?”
Le 1er février, Fabrikà Sciences rue Mégevand à Besançon propose une conférence “Quand les robots nous ressemblent trop, nous éprouvons un léger malaise…Pourquoi cette sensation et pourquoi fabriquer des humanoïdes ?”
Le numérique redécouvre Gustave Courbet aux Archives départementales du Doubs. Le mardi 4 et le jeudi 20 février, des visites guidées puis la visite des Archives jusqu’au 17 avril recréent l’univers de Courbet en 5.0. Les paysages d’Ornans, la vallée de la Loue pour engager la protection de ce territoire d’artistes.
“Silence, on joue” de la compagnie Teraluna est une écriture radiophonique qui aborde la relation et l’utilisation des outils numériques, du 27 au 31 janvier à Pierrefontaine-les-Varans.
Le Russey accueille le lundi 9 mars la compagnie Arts Nomades pour un spectacle « coup de poing » pour parler amour et sexualité, intimité et liberté à l’heure du net.

Programmation éclectique, ouverte à tout public sur l’ensemble du territoire du Doubs. Une façon de concilier les performances artistiques multiples et les calquer sur les nouvelles technologies. La question se pose de l’immédiateté de l’artiste et de son éventuelle obsolescence programmée. Le numérique uniformise-t-il la création ou la libère-t-il ? Un concert est un lieu de communion entre artistes et public, entre le public lui-même. Musiques, danses sont des partages ancestraux. Le numérique nous entraîne-t-il dans un monde virtuel où chacun devient un étranger ? Cette saison numérique #4 peut y apporter des réponses.

Yves Quemeneur

 

Infos et programmation sur www.saisonscap25.doubs.fr https://mediathequedupaysdequingey.wordpress.com/ http://archives.doubs.fr https://mascenenationale.eu/evenement/cia.maduixa http://www.compagnieteraluna.org Le Moloco – Espace multimédia Gantner – 21 rue de Seloncourt – Audincourt Les 2 Scènes – 49 rue Mégevand – Besançon https://cieastragalelullachourlin.wordpress.com/