Soutien aux éleveurs de porc fermier

29
La confédération se mobilise pour protéger les élevages en plein air.

Ces agriculteurs rencontrent de nombreuses contraintes notamment face à l’épidémie de peste porcine. La Confédération paysanne a décidé de se mobiliser.

« Les élevages plein-air sont aujourd’hui plébiscités, pour leurs performances environnementales, économiques mais aussi sociales : ils permettent de valoriser des espaces en déprise, de produire des aliments de qualité en préservant l’environnement, de créer de l’emploi et bien sûr de construire une relation de travail valorisante entre éleveur » explique le syndicat dont le siège départemental est installé à Valdahon.

Pourtant, un risque plane sur eux depuis des mois, celui de la peste porcine, risque face auquel ces élevages se retrouvent en première ligne.  « C’est pourquoi nous réaffirmons le besoin de réguler fortement les populations de sangliers et d’accroitre l’implication du monde de la chasse dans cet effort » poursuit la Confédération paysanne qui souhaite que soient évaluées et validées des alternatives aux clôtures grillagées fixes. « Malgré les avancées notables dans la prise en compte de la réalité des élevages plein-air de porcs, des inquiétudes persistent concernant l’obligation de désinfection des cabanes ou les exigences en termes de zonage de l’exploitation alors que souvent les zones publiques et d’élevage sont imbriquées ». le syndicat alerte donc les pouvoirs publics et demande notamment que les investissements nécessaires pour protéger les élevages plein-air soient subventionnés en intégralité.