Soyons sérieux

290
Alternatiba et la RN57

Le communiqué de presse “très énervé” de l’association Vélo Besançon et du collectif Alternatiba Besançon réagit aux propos de nombreux élus concernant le doublement de la RN57 entre Beure et Micropolis.

“Monsieur Fagaut, Monsieur Grosperrin, Monsieur Bodin, vous n’êtes pas sérieux !”

Les deux associations rappellent  “La science est claire, pour limiter la hausse des températures à 1,5°, nous devons réduire les émissions de 45% d’ici à 2030. Messieurs Fagaut, Grosperrin et Bodin répondent : doublons la RN57”.

Ils poursuivent ” Nous ne pouvons pas vous laisser dire sans réagir qu’un projet de mise à 2×2 voies, assimilable à une autoroute urbaine, est un projet écologique. Stop à l’hypocrisie ! Vous vous cachez derrière la création d’une voie modes doux et d’un aménagement spécifique pour les bus pour mettre une étiquette verte sur ce projet. L’AVB est bien sûr favorable à la création d’un aménagement cyclable et pour les bus, mais stop à la mauvaise foi ! On ne pourrait pas favoriser le vélo et le transport en commun sans en parallèle créer des voies supplémentaires pour les voitures”

“Monsieur Bodin, nous ne pouvons pas vous laisser dire, face au constat que la part modale de la voiture individuelle ne diminue pas, que la seule posture sérieuse et responsable d’un élu est d’entériner son impuissance en augmentant encore et toujours la place dédiée à l’automobile sans étudier sérieusement les alternatives. Messieurs Fagaut et Grosperrin, nous ne pouvons pas vous laisser dire que l’opinion des opposants à ce projet est simplement dictée par leur idéologie alors que vous êtes vous-même complètement aveuglés par l’idéologie du « tout voiture » et incapables d’ouvrir les yeux sur l’urgence à changer structurellement la politique de déplacement”

AVB et Alternatiba Besançon n’ont probablement pas lu les conclusions de la DREAL sur l’aménagement de la RN57. Il apparaît clairement que cet aménagement permettra de réduire sensiblement les émissions de CO² à l’horizon 2045 sur cet axe stratégique pour l’économie franc-comtoise et bisontine.

Pourtant les deux associations concluent leur communiqué ” Etes-vous d’une autre espèce, qui vous permettra  de passer outre la crise environnementale sans dommage ? Avez-vous un moyen secret de nous extraire collectivement de la réalité sans cesse documentée par les scientifiques ? SOYEZ  SERIEUX, abandonnez ce projet d’un autre âge ! Il y a d’autres solutions”.

Yves Quemeneur