Tous à vos cartables !

98
Youpi, c'est la rentrée !

La rentrée scolaire approche à grands pas : un déchirement pour certains parents, un soulagement pour d’autres, une pointe de nostalgie pour beaucoup. Quant aux enfants, les avis sont eux-ausi assez partagés entre ceux qui sont ravis de retrouver les copains et ceux qui angoissent à l’idée de changer d’instituteur.

A l’instar de Clémence, qui rentre en CM1 cette année : “Je suis trop contente de retrouver mes copines mais je ne sais pas qui je vais avoir en maîtresse et ça me stresse ! J’espère que ce ne sera pas mme M. Elle est trop sévère !” Pour sa soeur Valentine, qui entame son année en CE2, le ressenti n’est pas tout à fait le même :”J’aime bien l’école parce qu’on y apprend plein de choses ! Et puis, je préfère l’école au périscolaire !”
Globalement, les parents semblent plutôt satisfaits de voir leur progéniture reprendre le chemin de l’école. Sabrina Tallone, de Valdahon, nous confie : “Heureuse pour ma grande qui rentre en seconde et qui est ravie d’avoir pu aller dans le lycée de son choix car malheureusement avec la sectorisation cela a été un vrai combat pour qu’elle puisse étudier ce qu’elle veut. C’est dur de leur demander de savoir ce qu’ils veulent faire dès la troisième et après de leur dire qu’ils ne pourront pas le faire car ce n’est pas dans leur lycée de secteur. Alors comme elle est heureuse je suis heureuse même si ça va être un cap pour mon cœur de Maman .” Elle évoque également ses craintes concernant sa cadette, Sorenza, une enfant aux besoins différents : “Là où la rentrée est toujours plus dure, c’est de la voir repartir en IME et ne pas avoir une rentrée comme tout le monde, mais elle était vraiment heureuse de repartir hier matin rejoindre ses copines”.
Et puis, il y a les nostalgiques, comme la pétillante Sandra Tivan, bien connue des Pontissaliens, qui soupire : “Pour celles et ceux qui n’ont plus de rentrée scolaire…et bien…ça manque !”
Les rentrées dans les nouveaux établissements, que ce soit lors d’un déménagement ou d’un passage en niveau supérieur, est toujours plus délicat. “Mon grand entre en 6e et pour lui, c’est un peu l’angoisse”, nous explique Magalie. “Mais moi, je suis fière de le voir aussi bien grandir”, ajoute-t-elle.

Chère rentrée …
En plus des nombreux sentiments que suscite un tel rendez-vous dans l’année, la rentrée scolaire peut peser lourd dans le budget des familles. Une augmentation sensible du coût des fournitures a été enregistrée, notamment pour les élèves de 6e et 4e avec une augmentation respectivement de 5,6% et 7%, ce qui représente 361,32€ et 355,43€. L’entrée en école élémentaire connaît une légère baisse avec un budget compris entre 165,70€ et 200,24€.*

Que comprennent ces chiffres ?
Outre les fournitures scolaires et livres scolaires, ces montants prennent en compte les dépenses engendrées pour les vêtements, les activités sportives ainsi que les titres de transport.

L’ARS attendue
Versée à plus de 3 millions de foyers français, l’allocation de rentrée scolaire (ARS), versée par la CAF, est un véritable coup de pouce en cette période de retour de vacances et de dépenses inédites. Très attendue chaque année par les ménages concernés (et par les mauvais esprits au rire gras qui ne peuvent s’empêcher de venir cracher leurs remarques acides concernant l’utilisation de la prime), elle soulage le budget de 368,84€ pour tout enfant âgé de 6 à 10 ans, 389,19€ pour les enfants de 11 à 14 ans et 402,67€ pour les ados de 15 à 18 ans.

La date officielle de la rentrée scolaire est fixée au 2 septembre. Et si vous profitiez de ces derniers jours de vacances pour savourer les doux rayons d’un soleil encore estival ?

*Source : Confédération Syndicale des Familles

Tout est prêt pour le jour J !