Tous unis pour l’environnement

33
Le travail ne va pas manquer pour ces vigies de l'environnement!

Une convention va rassembler gendarmes, usagers de la nature et élus du Doubs pour lutter contre les infractions liées à l’environnement. Une union visant à mettre un terme aux pratiques délictueuses. Ou au moins à les réduire.

Le Dispositif d’Appropriation Territorial, Environnemental et d’échange du Renseignement (DATER) est une convention visant à favoriser les échanges d’informations pour in fine préserver l’intégrité de l’environnement.

Chasseurs, pêcheurs, agriculteurs, tous utilisateurs de la nature pour leurs loisirs ou leur métier sont particulièrement impliqués étant de fait les premiers concernés et souvent les premiers témoins de faits répréhensibles. Louvetiers et gardes particuliers mais aussi association des maires du Doubs et association des maires ruraux du Doubs sont également signataires de cet accord qui formalise un travail commun jusqu’alors officieux.

L’objectif est de disposer de près de 200 référents sur le terrain, des personnes bénévoles, identifiées et agréées par la gendarmerie nationale, formés également par l’institution et dont la mission sera de faire remonter des informations utiles en vue des enquêtes qui pourraient naître de ces constats. Un maillage très fin du territoire via un réseau officiel chapeauté par des gendarmes spécialisés sur les questions environnementales.

Tout ce qui peut nuire à la nature sera scruté et clairement dans le collimateur de ces vigies réparties dans la plupart des villes et villages : dépôts sauvages d’ordures, circulation non autorisée de véhicule à moteur, pollutions diverses, braconnage, découverte de véhicules volés, trafics en tout genre… Les uns et les autres pourront exercer leurs loisirs ou leur métier en toute sécurité et le cas échéant mettre un terme aux agissements répréhensibles de quelques-uns, y compris dans leurs propres rangs. La lutte s’organise !