Haut-Doubs. Trévillers. Un village qui se développe sereinement

1128
La commune tient à concerver son caractère rural et tranquille.

La proximité de la frontière n’est pas le seul élément qui favorise l’attractivité de cette commune. Loin d’être un village dortoir, Trévillers maîtrise son développement, dispose de commerces et services et tient avant tout à l’état d’esprit qui règne ici.

En 30 ans, ce village situé à quelques kilomètres de Maîche et de Damprichard, sur la route menant vers la Suisse, a bien grandi. « Nous étions 410 il y a 30 ans et nous venons d’atteindre la barre de 500 habitants » explique le maire Luc Taillard. Bien sûr, faire partie de la zone frontalière est un atout non négligeable qui a permis aux lotissements construits ces dernières décennies de se remplir facilement. Par ailleurs, les rénovations de maisons anciennes au centre-bourg ont aussi permis d’y garder une belle activité en ne se contentant pas de nouveaux îlots habités en périphérie. « Nous avons aussi pour une petite commune une vie économique dynamique avec boulangerie, fruitière, salon de coiffure, deux restaurants, beaucoup d’artisans et aussi un dentiste » poursuit l’élu, soucieux de conserver un état d’esprit de village qui correspond bien au caractère rural de Trévillers. « Nous avons aussi des associations très dynamiques dont deux, le foot et la gym ont près de 100 adhérents ». Ce développement raisonné va encore se poursuivre avec un lotissement communal à terminer où une quinzaine de maisons sortiront de terre. Potentiellement donc une cinquantaine d’habitants supplémentaires. « Ce sont les derniers terrains communaux disponibles et de toute façon nous ne souhaitons pas devenir un village dortoir mais au contraire conserver l’ambiance qui y règne aujourd’hui » poursuit le premier magistrat.

Deux atouts importants favorisent l’attractivité de Trévillers. D’abord la présence d’une école intercommunale avec le village voisin de Thiébouhans. 5 classes qui regroupent au total 124 élèves.

Et aussi depuis l’an dernier un service périscolaire qui vient compléter la cantine assurée en partenariat avec le restaurant qui fait face à l’école. « Environ 30 enfants de 3 à 10 ans sont inscrits à ce service mis en place en début d’année 2020. L’accueil se déroule en plusieurs tranches horaires dès le matin à 6h30 et le soir jusqu’à 18h. L’animatrice y effectue un excellent travail et les retours des enfants et des parents sont très bons avec des familles heureuses que la commune ait répondu à leurs besoins ».