Trois jours pour célébrer vivants et défunts

591
Halloween marque le début de trois jours bien spécifiques.

31 octobre, 1er et 2 novembre : ces trois jours d’affilée célèbrent à leur façon les vivants et les morts. Entre recueillement et folklore, les jours qui raccourcissent s’illuminent à leur façon.

Le 31 octobre, monstres, sorcières et vampires envahissent les rues avec un seau à leur bras. Leur objectif : vous soutirer quelques friandises. Si vous refusez de coopérer, vous subirez les foudres des diablotins qui ne manqueront pas de vous faire quelques farces. Pour cette fête d’Halloween, venue initialement des îles anglo-celtes, les morts sont à l’honneur. Le symbole de cette journée est le célèbre Jack’O Lantern, sculpté dans une citrouille. Fortement suivie aux États-Unis, la fête traverse l’Atlantique pour envahir l’Europe. En France, Halloween est de plus en plus célébrée et c’est un concert de sonnettes qui résonne dès la tombée (précoce) de la nuit. Alors ? Trick or treat ?*

Le 1er novembre, jour de la Toussaint, est la célébration … de tous les saints ! Et non des défunts, comme on le croit souvent. Véritable fête religieuse, cette journée est destinée à tous les saints, connus ou non. Les défunts sont honorés le lendemain, le 2 novembre. Ce jour-là, il est coutume de se rendre sur la tombe de nos chers disparus pour y déposer des fleurs, généralement des chrysanthèmes, véritables stars de cette époque. Cette plante est appréciée pour sa robustesse en cette période où le froid a repris ses droits. La bruyère, elle-aussi, est souvent déposée sur les tombes, pour les mêmes raisons. C’est d’ailleurs à cette époque que les cimetières sont les plus colorés, tranchant ainsi avec le gris automnal du mois de novembre.

Des célébrations sont organisées partout en France à l’occasion du 1er novembre. Pontarlier ne déroge pas à la règle l’équipe municipale se rendra au cimetière des Marnaux à 10h puis au cimetière Saint Roch à 10h30.

*Un bonbon ou un sort ?