Un avent très convivial

205
Le vin chaud reste un incontournable de ces calendriers de l'Avent vivant

La tradition nous vient tout droit de Suisse et certains villages du Doubs et du haut-Doubs s’y prêtent volontiers.

L’objectif est simple : créer du lien entre habitants. En cette période de l’année où l’angoisse des fêtes peut côtoyer la gaieté qu’elles engendrent, l’idée d’aller à la rencontre de ses voisins et des habitants du village dans lequel on vit peut s’avérer très positive. Pour ce faire, rien de plus simple : on met sur pied un calendrier de l’avent un peu particulier durant lequel ce ne sont pas des petites fenêtres qui s’ouvrent sur une friandise mais les portes des maisons. Chaque soir, un habitant du village ouvre sa porte à quiconque souhaiterait passer une heure en toute convivialité autour d’un verre de vin chaud (tradition oblige !)., ou bien d’un chocolat, d’un café, d’un thé, d’une brioche … Chacun est libre de proposer les gourmandises qu’il souhaite. Seule “obligation” : que le rendez-vous ne dépasse pas une heure, afin de se donner envie de se revoir le lendemain sans que cela ne devienne une corvée. Dans certaines communes, comme ce fut le cas aux Verrières de Joux, la cloche retentissait, signalant de ce fait le moment de se dire au-revoir.
Ce calendrier de l’avent vivant et grandeur nature est très répandu en Alsace et en Savoie et s’invite progressivement dans nos villages, comme à Remoray-Boujeons par exemple. Il n’est pas question d’extravagance, mais bien de simplicité et de plaisir à se retrouver en toute convivialité autour de gourmandises sucrées ou salées, selon les envies. L’occasion est parfaite pour deviser gaiement autour de sujets généralement légers et de parler posément avec des personnes que l’on ne fait parfois que croiser le reste de l’année.