Un bel été pour le tourisme

111
Les salariées de l'office de tourisme peuvent être fier de cette haute saison 2019.

A l’heure où la haute saison s’achève, l’office du tourisme de destination du Pays Horloger tire un premier bilan. Très positif à tous les niveaux !

Certes les secteurs de Morteau, Le Russey, Maiche et Saint-Hippolyte n’ont pas la mer et n’attireront jamais un tourisme de masse et c’est sans doute l’un de ses premiers atouts. « Ici les gens viennent chercher le calme et les activités de pleine nature » explique la directrice de l’office du tourisme Frédérique Fleury. « Ils viennent chez nous pour prendre le temps et aussi se faire plaisir avec les produits du terroir ». Outre les animations, les demandes concernent en effet principalement les randonnées et le Saut du Doubs.

Des chiffres encourageants

Ils sont clairement positifs avec 1763 personnes qui ont profité des animations estivales aux thématiques variées, nature, patrimoine, animaux, sport, gastronomie. « Au top 3 des animations qui ont fait le plein cet été, la thématique du comté est très bien représentée avec les accueils « fondue » et les visites de fruitières. Il faut aussi y ajouter les visites commentées de Saint-Hippolyte ». Les marchés nocturnes mettant en valeur produits locaux et artisanat ont eux aussi confirmé leur succès. « Au final, la fréquentation des animations affiche une hausse de 38% ».

Dans les 4 bureaux de l’Office de Tourisme du Pays Horloger en juillet et en août, 7309 clients ont été comptabilisés « soit une hausse de 15% de la fréquentation » souligne la directrice. La plus forte affluence se concentre durant les 3 semaines allant du 29 juillet au 18 août. « C’est lors de la semaine, à cheval sur juillet et août, que la progression a été la plus forte par rapport à 2018 avec +44% ».

Parmi les visiteurs qui sillonnent en été le pays horloger on compte 80% de clientèle française dont 18% venue du pays horloger, une clientèle qui compte donc beaucoup. « Allemands et suisses représentent ensuite les deux-tiers de notre clientèle étrangère ».

Autre chiffre qui prouve le bon travail mené entre l’office de tourisme et les prestataires, 2 795 € : « c’est le montant estimé des retombées économiques auprès de nos hébergeurs suite à des réservations de dernière minute réalisées dans nos bureaux pour des touristes. Soit 21% de plus qu’en 2018 ». Autrement dit, les séjours courts et les arrêts au dernier moment étant courants, il faut être réactifs et pouvoir renseigner et accueillir cette clientèle.

Le bilan de la saison s’avère donc très positif, d’autant plus que la clientèle interrogée salue à 95% l’accueil reçu. « Tous ces chiffres sont le fruit du travail mené en amont de la création de l’office de tourisme de destination du Pays horloger qui a permis d’analyser les attentes et d’y répondre. La professionnalisation de notre structure est aussi à saluer » conclut Frédérique Fleury qui tout en annonçant l’arrivée prochaine d’un nouveau site Internet précise que les touristes ont encore besoin d’un accueil physique donc humain, d’autant plus apprécié quand il est chaleureux comme ont sait le faire ici.