Un carburant plus vert pour les croisières

81
Ce nouveau carburant est la solution la plus écologique du moment.

A Villers-le-Lac comme à Besançon, la Compagnie Droz-Bartholet transporte des touristes sur les eaux du Doubs en prenant en compte les questions environnementales devenues essentielles.

« Il est primordial pour nous de préserver les sites exceptionnels dans lesquels nous naviguons, que ce soit les Bassins du Doubs classés Grand Site National ou la magnifique ville de Besançon avec ses monuments classés au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Nous avons donc pris la décision de passer au carburant GTL Marine pour des raisons écologiques. » explique Christophe Droz-Bartholet, gérant et fondateur de la compagnie. « Nous sommes en veille constante depuis de nombreuses années sur les moyens d’améliorer notre impact environnemental. Ce sujet est essentiel pour nous. L’électrique ne nous permettrait pas actuellement d’avoir l’autonomie et la puissance nécessaire pour réaliser plus d’un voyage dans la journée. Nos bateaux font jusqu’à 7 aller-retours par jour. A l’heure actuelle, le GTL Marine est la solution la mieux adaptée pour notre activité car elle nous permet de naviguer de manière plus propre et plus respectueuse de l’environnement sur l’intégralité de nos voyages. »

Depuis le mercredi 14 août, la compagnie Droz-Bartholet a donc passé l’ensemble des cinq bateaux de sa flotte au Saut du Doubs et à Besançon au carburant GTL Marine, un carburant alternatif au gaz

naturel liquéfié, éco-responsable. Il permet de réduire jusqu’à 60% l’émission de particules fine. Il réduit également les émissions d’oxyde d’azote et de monoxyde de carbone. Enfin, il est biodégradable, non toxique pour le milieu aquatique, inodore, moins bruyant et dépourvu de composants indésirables comme le soufre, les métaux et les aromatiques. « La solution la mieux adaptée actuellement ».