Un été en toute sécurité

467
Des réflexes à adopter pour passer un été en toute tranquillité.

Avec l’arrivée des journées les plus chaudes de l’année, de nouveaux dangers pointent le bout de leur nez. Petit tour d’horizon des petits et gros ennuis qui nous guettent et des moyens pour les contourner.

L’un des risques les plus importants de l’été est la noyade. Elle est responsable de 1758 décès en 2018. C’est pourquoi il est indispensable de connaître les bons gestes à adopter lorsque vos vacances vous mènent vers des plans d’eau. En ce qui concerne les enfants, la première des précautions est de ne jamais les quitter des yeux. Désignez une personne responsable de la surveillance. Lorsque l’on est plusieurs,on a tendance à penser que tout le monde jette un œil alors que finalement, personne ne le fait vraiment. Apprenez à nager à votre enfant dès que possible, avec l’aide d’un professionnel. Si vous possédez une piscine, sécurisez-la avec un portillon fermé, une échelle escamotable pour les piscines hors-sol ou encore un système d’alarme. Enfin, évitez les bouées et autres objets gonflables qui ne protègent pas de la noyade. Auprès des plans d’eau, restez dans les zones surveillées et ne surestimez pas vos capacités.

On s’en méfie désormais naturellement, surtout lorsque l’on a la peau claire. Le soleil est un formidable allié pour doper le moral et la production de vitamine D mais il est pointé du doigt lorsque l’on parle de cancer de la peau. Il est donc indispensable de s’en prémunir, surtout lors d’activités longues en plein air : randonnées en montagne, farniente sur la plage, jardinage … Et ce, quelle que soit la couleur de sa peau. Chapeau, habits légers et crème solaire sont les défenses les plus efficaces contre les rayonnements parfois nocifs de notre étoile.

Logiquement, en cette saison, les températures s’affolent et les conséquences d’une telle hausse peuvent être dramatiques. Les coups de chaleur ne sont pas à exclure. Les symptômes : violents maux de tête, somnolence, nausées, peau sèche, fièvre, … et dans les cas les plus graves, convulsions, pertes de connaissance ou encore coma, qui peuvent conduire au décès. Un coup de chaleur n’est pas à prendre à la légère et lorsqu’il survient, il faut absolument mettre la victime dans une pièce fraîche ou à l’ombre et la rafraîchir avec de l’eau glacée ou des glaçons. Vous pouvez tremper les pieds et les mains dans des seaux contenant de l’eau et de la glace. Prévenez les secours, quoi qu’il en soit. Pour éviter ces risques, pensez à vous rendre dans des lieux climatisés au moins une heure par jour, portez des vêtements amples et clairs ainsi qu’un chapeau, et surtout, buvez beaucoup d’eau, sous attendre d’avoir soif. Ne consommez pas d’alcool et mangez suffisamment. Aérez votre maison tôt le matin ou durant la nuit puis fermez fenêtres et volets pour éviter que la chaleur n’envahisse votre intérieur.

Les insectes et autres hôtes indésirables peuvent se montrer particulièrement virulents. C’est le cas du moustique, et notamment le moustique-tigre et sa batterie de virus en tout genre qu’il transmet à l’homme : zika, dengue ou encore chikungunya. Pour vous protéger de leurs attaques, généralement nocturnes, enduisez-vous le corps de répulsif que l’on trouve en pharmacie et protégez le berceau des enfants avec des moustiquaires. Moustiquaires que l’on peut également poser aux fenêtres pour limiter leur venue dans votre habitation.
Les tiques font elles-aussi partie des nuisibles de l’été. Notre région en regorge et il n’est pas rare de devoir en retirer une ou plusieurs sur son corps, au retour d’une belle promenade dans les bois ou les champs. Retirez la bête avec un tire-tique et surveillez le moindre signe qui pourrait indiquer une possible maladie de Lyme (érythème migrant surtout). Des manches longues et un pantalon resserré aux chevilles, des chaussures montantes et un chapeau sont déjà un bon début pour se prémunir de leur invasion. Des répulsifs sont également disponibles en pharmacie.

Vous voilà prêts à affronter l’été tout en sérénité. Une fois ces réflexes adoptés, il ne vous restera plus qu’une chose à faire : profiter !

Les enfants sont les plus vulnérables face à la noyade.