Un nouveau DirCab à la préfecture du Doubs

65
Jean Richert DirCab Préfecture du Doubs
Jean Richert, le nouveau Directeur de Cabinet du Préfet du Doubs, a pris ses fonctions le 18 novembre 2019 ©YQ

En poste depuis le 18 novembre, Jean Richert le nouveau Directeur de Cabinet du Préfet du Doubs remplace Nicolas Regny nommé Secrétaire général de la préfecture du Lot. Cette fois-ci le jeu des chaises musicales de la Préfectorale a changé de nature.

Magistrat en détachement

Une fois n’est pas coutume, Jean Richert n’est pas issu du corps préfectoral. Il a commencé sa carrière dans la magistrature dont il est détaché pendant deux ans. Compte tenu des missions de sécurité, de tranquillité et de lutte contre la radicalisation, son expérience de « parquetier » sera utile aux côtés de Joël Mathurin.

Agé de 39 ans, Jean Richert ne connaît pas la Franche-Comté et découvre Besançon avec grand intérêt. Ce natif de Phalsbourg en Moselle ville Vauban,  retrouve à Besançon les fortifications et le patrimoine architectural du XVIIème siècle. Un homme proche de la nature aussi, adepte de randonnées, découvre depuis quelques jours un territoire aux attraits naturels multiples.

Toutefois, il n’arrive pas en terre inconnue. Il retrouve le procureur de la République Etienne Manteaux dont il fut substitut au parquet d’Epinal dans les Vosges. Il a côtoyé Carine Greff l’actuelle procureure de la République au TGI de Montbéliard, lorsqu’il était en poste à Colmar. A Nancy, il a aussi travaillé avec Michel Klein le nouveau Directeur départemental de la Sécurité Publique du Doubs.

Dans un rôle aux multiples missions en lien avec la sécurité des citoyens et le combat contre toutes les formes de délinquance, le nouveau DirCab entend agir dans le cadre des quartiers de reconquête prioritaire à Planoise ou dans les quartiers sensibles de Montbéliard, sans pour autant oublier la ruralité du territoire doubien. Son action de lutte contre la sécurité routière est, dit-il, une autre de ses priorités.

Les prochains épisodes neigeux que la météo nous promet seront une « mise en bouche » pour celui qui se dit ouvert, réactif et à l’écoute du terrain. Bienvenue dans le Doubs à ce voisin lorrain.

Yves Quemeneur