Un pacte régional pour l’économie de proximité

190
Anne Vignot Présidente de Grand Besançon Métropole, Nicolas Bodin vice-président de la métropole en charge de l'économie et Marie-Guite Dufay, la Présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté, avaient choisi "Basilic Instant" la cantine végétarienne de la rue des Granges à Besançon pour signer le pacte régional sur l'économie de proximité ©YQ

Marie-Guite Dufay, Présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté et Anne Vignot, Présidente de Grand Besançon Métropole (GBM) ont signé le 22 octobre à Besançon un pacte régional pour venir en aide à l’économie de proximité.

Comme l’a souligné la présidente de région “la crise sanitaire a permis à la population de se rendre compte de l’importance vitale des petites et très petites entreprises qui participent au lien social au quotidien. Ces entreprises emploient aussi 70% des salariés de notre pays”.

1,5 million d’euros injectés dans les TPE de la métropole bisontine

La Région, dans le cadre de sa compétence en matière de développement économique en collaboration avec la Banque des Territoires, a proposé aux EPCI (communautés de communes, d’agglo et métropoles) la création de deux fonds de soutien à l’économie de proximité pour un montant total de 27 millions d’euros (y compris la contribution de la Banque des Territoires).

Au niveau de Grand Besançon Métropole, c’est plus d’1,5 million d’euros qui est consacré à l’accompagnement des TPE bisontines. La Région s’engage par une contribution de 6€ par habitant et Grand Besançon Métropole à hauteur de 2€ par habitant (sur la base du recensement de 2017, soit 193 279 habitants).

La présidente de Région Marie-Guite Dufay et Anne Vignot, Présidente de Grand Besançon Métropole ont exposé les détails du “Pacte régional pour l’économie de proximité” à la Salle Proudhon, en compagnie des chambres consulaires et des représentants des commerçants de Besançon ©YQ

Dédiés spécifiquement aux TPE (Très Petites Entreprises de 0 à 10 salariés), ces deux fonds permettent d’accompagner ces entreprises à maintenir leur activité et leurs emplois. “C’est aussi le moyen de conserver les compétences et les savoir-faire” comme l’a souligné Manuela Morganidho la présidente de Chambre des Métiers et de l’Artisanat du Doubs.

Il s’agit d’une part d’un fonds régional d’avances remboursables, mutualisé et solidaire auquel Grand Besançon Métropole contribue à hauteur de 1€ par habitant. Ces avances remboursables, d’un montant maximum de 10 000€ par entreprise, sont octroyées au plus sur 5 ans avec un différé de remboursement de 24 mois. D’autre part, le fonds régional des territoires est un dispositif de subventions dans lequel la Région a délégué à Grand Besançon Métropole l’octroi de ces aides en collaboration avec les chambres consulaires (Chambre de Commerce et Chambre des Métiers), et avec l’UCB (Union des Commerçants de Besançon).

Autre originalité de ce dispositif d’accompagnement des entreprises, l’instruction des dossiers est rapide et l’entreprise peut espérer avoir les fonds en 15 jours après acceptation de son dossier. Depuis le mois de mars dernier et le confinement, les administrations et autres services publics ont découvert que le temps administratif pouvait rejoindre le temps économique !

La convention entre la Région et Besançon signée chez “Basilic Instant”
Fabrice Rosse, le patron de la “cantine végétarienne” Basilic Instant rue des Granges, a accueilli Marie-Guite Dufay et Anne Vignot pour la signature du Pacte régional pour l’économie de proximité ©YQ

Le choix était ciblé. Le restaurant créé en décembre 2017 par Fabrice Rosse, joue la carte « végétarienne » bio et en circuit court. A la cinquantaine bien portée, le restaurateur en reconversion (il travaillait en Suisse dans la logistique) a la fibre éco citoyen. Cela ne l’a pas empêché de subir une baisse de 50% de son activité depuis le confinement et la disparition quasi-totale de son activité de traiteur. Fabrice Rosse garde pourtant le moral avec une quarantaine de couverts par jour (contre 70 en 2019). Optimiste, il est à l’image de ces milliers d’entrepreneurs du quotidien qui assurent notre vie au jour le jour. Il fait partie des premières entreprises à avoir bénéficié du fonds régional d’aides aux TPE pour un montant de plus de 8 000€ qui devrait lui permettre de passer le cap de la crise sanitaire en conservant l’intégralité de ses salariés.

Sur les dix entreprises du Grand Besançon Métropole accompagnées à ce jour, on en compte quatre dans le domaine de la restauration et de l’alimentation mais aussi une compagnie artistique ou encore un cabinet de ressources humaines, de diagnostic immobilier ou d’agencement. Cela concerne à la fois l’accompagnement dans le fonctionnement de l’entreprise et dans ses investissements. Les demandes peuvent être formulées sur le site www.investinbesancon.fr ou à la direction de l’économie de GBM 4 rue Gabriel Plançon 25043 Besançon cedex ou par tél au 03 81 87 88 10.

La collectivité s’investit pleinement dans l’aide aux TPE. C’est suffisamment nouveau pour être souligné.

Yves Quemeneur