Haut-Doubs. A Pontarlier : Un plaisir gourmand en chasse un autre

42
La chandeleur réjouit tous les gourmands

C’est toujours rond, de couleur dorée, gourmand et sucré, mais ce n’est plus tout à fait la même chose… Les crêpes viennent supplanter les galettes sur nos tables.

Les galettes des rois, de préférence franc-comtoises (!), commencent à lasser les papilles des amateurs (au bout d’une bonne dizaine, dégustées chez mamie, tata, chez des amis ou même en solo, le plaisir est émoussé). Mais la gourmandise n’en finit par pour autant et ce sont désormais les crêpes qui se font la part belle dans nos assiettes. A l’occasion de la chandeleur, qui s’est déroulée dimanche dernier, les poêles ont chauffé en faisant voltiger les délicieuses spécialités bretonnes. La tradition veut même que l’on tienne une pièce (ou Louis !) d’or dans la main gauche tandis que l’on fait sauter les crêpes de la main droite. Si la crêpe retombe correctement retournée dans la poêle, alors le foyer ne manquera pas d’argent dans l’année. Dans certaines régions, il était même coutume d’enrouler la fameuse pièce dans la première crêpe et de disposer le tout au dessus de l’armoire se trouvant dans la chambre du maître de la maison. Les restes de la crêpe de l’an passé étaient alors récupérés et la pièce d’or devait être donné au premier pauvre croisé. En respectant tous ces rites, on assurait la prospérité de la maisonnée.
Des coutumes quelque peu tombées en désuétude mais qui n’effacent en rien le plaisir de savourer ces douceurs généralement sucrées. Les crêpes salées sont traditionnellement faites à la farine de sarrasin et sont appelées “galettes”.
La chandeleur est célébrée chaque année le 2 février mais rares sont les gourmands qui s’arrêtent à ce jour unique pour déguster de bonnes crêpes parsemées de sucre, de jus de citron, de confiture ou de pâte à tartiner, pour les plus simples. Des recettes plus sophistiquées invitent les gourmets à flamber leur préparation au Pont, à les enfouir sous de la chantilly, de la glace, des amandes effilées … Bref, à laisser parler leur imagination pour des instants de plaisir non coupable, à partager en famille ou entre amis.