Un polar entre plateau et vallée

93
L'intrigue se situe dans la vallée du Dessoubre autour de Saint-Hippolyte et du plateau de Maiche.

Le plateau de Maiche et la proche vallée du Dessoubre n’inspirent pas que les cinéastes mais aussi les écrivains. La preuve avec ce roman paru aux éditions Coxigrue.

Philippe  Koeberlé, médecin anesthésiste et bisontin passionné depuis plus de 20 ans par la pêche à la mouche et par la nature, est aussi un écrivain et un éditeur. Pour faire partager ses passions, il a en effet créé sa propre maison d’édition, Coxigrue, spécialisée dans le « nature wrinting » à la française. Les romans publiés sont en effet des histoires où la nature est en très bonne place. « Une nature encore sauvage, souvent menacée, qui est bien plus qu’un arrière-plan de l’histoire mais un personnage à part entière dans l’articulation avec l’humain invite à la découverte, à l’émotion mais aussi à la réflexion ».

Depuis plusieurs années, il fait ainsi partager les aventures de Séverin Ménigoz à ces lecteurs dans « autopsie d’une truite », « le sorcier d’Ornans », « Là où tombe la neige », « le piège anadrome » et dans son tout dernier ouvrage « Vis et deviens ». Cette fois, c’est sur le plateau de Maiche et dans la vallée du Dessoubre que le personnage nous emmène. « C’est le cinquième tome des enquêtes de Séverin. Où l’on découvre son enfance, son adolescence, le drame qu’il a subi et ses années d’errances. Genoux écorchés, sacs de billes, vie brisée, course effrénée jusqu’à s’imprégner d’une spiritualité nouvelle grâce à la nature… ». On se replonge dans la vie du secteur dans les années 70, au cœur d’une bande d’adolescents liés par une sincère amitié et une passion commune pour la pêche et la nature, des jeunes gens qui vont s’impliquer pour préserver ce territoire qui leur est cher…