Un projet touristique de haut standing

190
Le projet fait la part belle aux activités aquatiques.

Si tout va bien, dans deux ans, le domaine Arc en Ciel ouvrira ses portes à la Combe Saint Pierre à Charquemont en lieu et place de l’ancienne colonie de la ville de Sochaux. Un projet ambitieux.

A l’origine de ce dossier franco-suisse d’envergure, ils sont 11 fondateurs dont une grande majorité d’investisseurs issus du plateau de Maiche. Ensemble, ils ont créé une société, Arc-en-Ciel qui depuis des mois a multiplié les contacts afin de proposer une étude de marché détaillée sur les besoins locaux en matière de tourisme et de loisirs.

Pour le PDG de la société porteuse du projet David Simone « c’est le bon timing pour ouvrir le Domaine. En marketing, l’un des facteurs clé de réussite est de lancer son projet soit avant les autres soit pendant une vague qui correspond à un réel besoin de la population » souligne-t-il avant de poursuivre : « Il existe en France une augmentation de plus de 15% des locations à la nuit dans des hébergements de 3 et 4 étoiles à certains endroits : c’est donc le bon moment d’investir ! ». Et c’est bien d’équipements haut de gamme dont il est question, des prestations de qualité prenant également en compte la dimension environnementale. « Notre objectif sera de prolonger la durée de séjour. D’après l’étude de marché, le Doubs ne possède pas encore une grande attractivité touristique en général, car pour l’instant il n’existe pas assez de structures modernes et confortables avec multi activités permettant d’attirer et d’allonger cette durée de séjour des touristes sur place ». Le Domaine Arc-en-Ciel permettrait donc d’attirer une population exigeante plus longtemps, clientèle locale et notamment suisse, grâce entre autres à ses appartements meublés et design et ses multiples activités intérieures et extérieures ».  Ce besoin comblé, c’est le succès assuré selon l’investisseur. « Sur tout le département, les spas 4 étoiles de 1000 m² ouverts au public sont très rares. Le domaine que nous allons créer à la Combe Saint-Pierre permettra ainsi de combler ce manque et d’être très apprécié ». Déjà, une réflexion a été menée pour aller au-delà de ce projet initial et permettre en temps voulu d’installer d’autres activités et infrastructures comme une ferme pédagogique, un mini-golf, un labyrinthe végétal ou encore des villas touristiques.

Reste pour l’instant à boucler le financement pour finaliser l’acquisition de la propriété de la ville de Sochaux pour une somme de 400 000 € puis de lancer les travaux. « le ticket d’entrée est fixé à 55000 € avec de bons rendements assurés » conclut le porteur de cet ambitieux projet.