Une association qui défend la solidarité entre paysans

47
Face aux difficultés, les paysans peuvent compter sur un accompagnement individuel.

L’action d’accompagnement permet de rompre l’isolement, de créer du lien, de valoriser la personne en faisant apparaître ses ressources, de mobiliser son environnement, de défendre ses intérêts auprès des institutions, de tendre à rétablir la personne dans ses droits.

« Sous prétexte d’une adaptation à l’économie dominante, les orientations successives des politiques agricoles, favorisant la concentration des moyens de production, ont généré des crises à répétition aux conséquences sociales désastreuses » soulignent les responsables de l’association partenaires des agriculteurs en difficultés (APAD) du Doubs. Ce ne sont pas seulement les agriculteurs les plus âgés, ni les moins bien équipés, ni ceux qui cultivent les terres les plus ingrates qui rencontrent aujourd’hui de graves difficultés. Ce phénomène demeure à peine perceptible par l’ensemble de la société française si ce n’est à travers quelques manifestations, souvent mal comprises et quelques statistiques mal connues de la chute du nombre d’exploitations ou encore malheureusement quelques faits divers rapportant des suicides de paysans.

« A partir d’une situation de fragilité, il faut peu de chose pour basculer dans l’engrenage des difficultés. Il suffit d’une chute brutale des prix, d’un financement inadapté, d’un problème familial ou de santé… L’agriculteur se trouve alors très rapidement en rupture avec son environnement. Viennent ensuite l’isolement, le sentiment d’échec personnel, le risque de perdre un outil de travail auquel il est affectivement attaché, les menaces sur la maison d’habitation, l’impossibilité de trouver seul une issue ». Pour accompagner et défendre les familles, aider les agriculteurs à faire valoir leurs droits en justice, préserver l’emploi, des agriculteurs ont créé Solidarité Paysans, mouvement de lutte contre l’exclusion en milieu rural. Cette association nationale fédère des structures départementales comme l’APAD dans le Doubs. »

Par le choix de la dénomination même de l’association, la solidarité à l’égard des paysans est affirmée comme un axe fondamental de son action ». Celle-ci renvoie aux valeurs républicaines portées par Solidarité Paysans : la liberté, car la perte des capacités de discernement et de choix, la dépendance à l’égard des créanciers caractérisent l’atteinte à la liberté de l’agriculteur qui rencontre des difficultés ; l’égalité, car être informé de ses droits, les faire respecter pour se protéger et contribuer à l’évolution du Droit commun est une condition de l’égalité citoyenne, donc de la liberté de chacun ; la fraternité enfin, déclinée par la solidarité, avec et entre les personnes rencontrant des difficultés, sans exclusive ni discrimination.

Les bénévoles et salariés de Solidarité Paysans s’efforcent dans leurs pratiques d’accompagnement de mettre en œuvre concrètement ces valeurs. Les quelques termes suivants éclairent cette pratique et précisent les modalités d’intervention de l’association. « Accompagner, c’est se joindre à l’accompagné pour chercher avec lui des solutions à ses difficultés et conforter son autonomie. C’est lui seul qui est à même de prendre en main son devenir, il est libre de ses décisions et maître de ses choix. Il a le droit à l’erreur et peut être en désaccord avec l’accompagnant sans pour autant cesser d’être accompagné ».

Le principe est de soutenir la personne. L’association se positionne clairement de son côté et lui fournit les moyens nécessaires pour assurer avec elle sa défense.