Haut-Doubs. Valdahon. Les bonnes ondes de Radio Collège

305
Les élèves sont très impliqués dans la vie de leur radio.

Au-delà de sa vocation éducative encore renforcée par la situation actuelle, cette radio a prouvé tout son intérêt pour les habitants et acteurs économiques des Portes du Haut-Doubs.

Radio Collège Edgar Faure (93.4FM) est une radio associative locale en milieu scolaire. Les élèves de 6e disposent d’une heure de Radio par semaine dans le cadre de leurs cours et tous les autres élèves de l’établissement peuvent également y participer quand ils ont étude et avant la reprise des cours de l’après-midi. « Ils ont la possibilité de réaliser des enregistrements ou des directs de rubriques comme les infos sorties loisirs, des interviews, des jeux, des sujets d’actualité, des thèmes particuliers… » explique Samuel Guyot, animateur qui dans sa mission est accompagné par une personne en service civique.

Tout ce travail répond à plusieurs objectifs pédagogiques et éducatifs : en plus de la partie technique qu’ils découvrent, les élèves travaillent le français en écrivant au préalable leurs interventions, l’acquisition d’une certaine maîtrise lors de la prise de parole, l’élocution et la lecture de texte, enfin ils se doivent d’avoir une attitude adaptée dans le local d’une radio comme le silence et le respect des autres élèves.

En mars et avril, la radio s’est mise au service des acteurs du territoire des portes du Haut-Doubs sur lequel elle est diffusée. « Les commerçants et artisans ont pu communiquer pour dire s’ils étaient ouverts. On a poursuivi depuis le déconfinement par exemple avec les restaurateurs qui font la promotion de leurs ventes à emporter ». Une période particulière qui a aussi permis à Radio Collège Edgar Faure de renforcer sa vocation éducative : « Pendant le confinement, tous les jours à 9h30, on a proposé une émission intitulée « Affaires d’Ecole » destinée aux élèves de Primaire. Au programme, des énigmes en maths, de l’anglais et des astuces pour mieux travailler, tout ça de façon interactive » souligne Samuel Guyot, précisant que ce dispositif s’inscrivait dans la cadre de l’action Nation Apprenante. Un relais entre enseignants et élèves qui se poursuivra jusqu’à fin juin :

« L’émission a désormais lieu le mercredi matin uniquement, en présence de l’inspecteur de l’Education Nationale » et de quelques conseillers pédagogiques ou enseignants. Une véritable reconnaissance de l’utilité de ce bel outil, au service de l’enseignement et bien au-delà.