Valdahon. Promenons-nous dans les bois…

283
Les promenades en forêt, une activité déjà défendue par un certai Jules Ferry...

Une petite chanson que l’on a tous dans la tête et que l’école Lavoisier de Valdahon applique à la lettre avec son projet « École dehors ».

Ces derniers mois plus que jamais, la population s’est rendu compte de l’importance de la vie en extérieur. Pourtant, les sorties en forêt font de moins en moins partie des loisirs en famille alors que l’activité est non seulement gratuite mais aussi bénéfique à bien des niveaux : renforcer les liens entre les parents et les enfants, se rapprocher et partager des moments de bonheur et de plaisir avec chaque membre de la famille. Du temps en pleine nature en plus et du temps d’écran en moins…

L’être humain, quel que soit son âge, a notamment besoin de nature, physiquement et psychiquement. Un constat que l’équipe pédagogique de l’école maternelle Lavoisier a souhaité mettre à profit pour justement emmener régulièrement toutes les classes de l’établissement dans le bois des Tronchots de Valdahon pour y installer leurs élèves en pleine nature. Pour la centaine d’enfants âgés de 4 à 6 ans, cette « école dehors » a nécessité une sécurisation des lieux, entreprise par la ville de Valdahon et l’ONF.

« Les objectifs du projet sont de permettre à la nature de devenir ou redevenir un espace familier et d’expression du corps. Ces sorties sont en effet utiles au développement de la motricité en marchant sur un sol qui est rarement stable, en sautant ou en grimpant ». Un espace de sensations aussi où tant de choses sont à voir, sentir, toucher, entendre.  « La forêt est un formidable espace d’expérimentation où l’individu se développe à travers ses expériences » poursuit la directrice Isabelle Bôle. « Les notions de partage, de coopération et d’entraide mais aussi de créativité, d’imaginaire sont également très importantes ».

Pas étonnant donc que l’association La Graine se soit manifestée pour intervenir et accompagner les élèves valdahonnais sur le terrain pour partager son savoir-faire et son expertise en éducation à l’environnement. Car cette initiative suscite intérêt et curiosité : « Les enfants et les parents sont ravis » se réjouit Isabelle Bôle qui espère très vite ressentir aussi les bienfaits de ces sorties en classe.

En tout cas, elle n’estime pas révolutionner la façon d’instruire les enfants mais au contraire de revenir à une idée vieille de plus d’un siècle défendue par un certain…Jules Ferry. Il disait en effet : « l’école ne peut pas se limiter à enseigner le lire, l’écrire et le compter. Il faut développer les promenades scolaires ». Dont acte !