Haut-Doubs. Valdahon. Un dispositif pour l’amélioration de l’habitat

101
La nouvelle propriétaire est très satisfaite de sa nouvelle installation. (Photo JJ Compagnon)

Des travaux d’amélioration du système de chauffage peuvent parfois faire peur aux particuliers tant pour des raisons techniques que de coûts. Pourtant, des aides administratives et financières existent.

Pour cette habitante de Laviron sur le territoire des Portes du Haut-Doubs, la mésaventure vécue en 2018 est tristement banale. « Elle habite une ferme comtoise construite en 1782 et a subi un incendie de sa chaufferie fioul » explique Aurore Brochard, Chargée de mission Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET) à la communauté de communes. « Elle a mobilisé l’OPAH pour l’aider dans la réflexion de son projet ».

Cette Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat portée par la Communauté de communes des Portes du Haut-Doubs s’adresse aux ménages modestes et aux propriétaires bailleurs qui souhaitent rénover et adapter leur logement ou étoffer l’offre de logements locatifs conventionnés. « Elle propose un accompagnement technique, administratif et financier de SOLIHA pour mobiliser les aides de l’ANAH, du dispositif Habiter Mieux, du Département et de la Communauté de communes. L’OPAH se terminera le 31 décembre 2020 ».

Pour l’habitante en question, le choix a été fait d’installer une chaudière bois à haut-rendement énergétique intégrant le chauffage de l’eau chaude sanitaire. « J’ai opté pour une chaudière à bûches que mon fils me fournit grâce à l’affouage. Ce nouveau chauffage procure une chaleur uniforme dans ma maison et un véritable confort » indique Madame Devillers en précisant qu’elle a bénéficié de 12 000€ d’aide soit 70% environ du coût des travaux. Et Aurore Brochard de conclure : « Profitez vite des derniers mois pour suivre cet exemple et vous faire accompagner dans l’amélioration de votre logement dans le cadre de l’OPAH » .