Vive le sport !

493

Voilà qu’une nouvelle année civile s’ouvre devant nous avec, comme d’habitude, son lot de bonnes résolutions à la clé.

Or, pour la troisième fois consécutive, les Français placent la pratique sportive et physique comme leur première bonne résolution de début d’année !

Plus précisément, c’est du moins ce que révèle une enquête réalisée du 12 au 17 décembre 2019, par l’institut Ipsos pour la Fédération Française d’Éducation Physique et de Gymnastique Volontaire (FFEPGV) dans 12 régions françaises auprès de 2000 personnes interrogées, ils sont en Bourgogne Franche Comté pas moins de 33% à se soucier principalement de leur forme et de leur santé.

Pourquoi cela ? Car elles participent à leur bien-être physique mais également, et c’est ce que l’on a souvent tendance à occulter, au bien-être social et mental…

« Faire du sport », est la résolution que l’on retrouve de manière plus importante chez les hommes (pour 41% d’entre eux). Pour un quart, cette résolution sera nouvelle : 25% qui l’ont positionnée en résolution n°1, ne pratiquent aucune activité physique ou sportive.

En résolution n°2, 28% des habitants de la région Bourgogne Franche Comté souhaitent avoir un rythme de sommeil plus régulier. En résolution n°3, 24% déclarent vouloir s’alimenter de façon plus équilibrée pour l’année à venir.

Bref, on sent poindre une aspiration générale à une vie plus saine…

« L’année 2019 a été particulièrement éprouvante pour les Français, et notre baromètre montre bien que leurs priorités en 2020 sont directement liées à ce contexte. En effet, leurs préoccupations à venir sont tournées vers leur santé, leur forme et leur bien-être » confirme Patricia Morel,
Présidente de la FFEPGV.

Autre fait anecdotique, les habitants de la région Bourgogne Franche Comté pratiquent 2h57 d’activités physiques et sportives en moyenne dans la semaine (contre 3h40 pour la moyenne nationale). C’est la région la moins sportive de France !

On ne le dira jamais assez, le concept de « sport santé », consiste à pratiquer un ou des sport(s) dans une quête de bien-être, d’épanouissement, de développement de ses capacités qui passe par une meilleure compréhension de son corps.

C’est aussi une forme de socialisation, une pratique collective où la solidarité entre chaque participant se distingue de l’objectif de victoire sur les autres, lié aux pratiques plus compétitives. Même si la vie reste tout de même, une
compétition…

Cela dit, n’oublions pas tout le sens social des activités sportives collectives : l’échange avec les autres pratiquants et les animateurs, l’engagement associatif, l’effort commun, la volonté d’apprendre et de partager…

En définitive, la pratique sportive semble devenir la meilleure réponse à apporter aux impérieux besoins de zénitude des Français.

Ainsi, résolument sportive et volontariste qu’elle est, notre rédaction s’associe à cette démarche, et vous souhaite de trouver sur le chemin de 2020, l’Amour, la paix, l’apaisement et la sérénité. Vers et pour des jours meilleurs…

Cyril Kempfer