À nos chers Dagobert

421

Ne jetons pas nos vieux vêtements. Ils peuvent encore servir. J’en veux pour preuve le succès de certains sites comme Vinted©, ce marché en ligne lancé par un couple de lituanien en 2008. Mais aussi cette mode actuelle de tourner sa veste pour rester toujours présentable, toutes élections confondues.

Le commerce des voix est difficile. Il y a tant d’ombrageux qui vous cassent pour un mot de travers ! On raille d’abord, on rallie ensuite. Certains déraillent. Tout l’art est dans l’emplacement des « i ».

Par orgueil, par sottise ou par goût du pouvoir ils sont nombreux ceux qui ont caché leurs prétentions dans un faux pli de leur veste retournée. Des girouettes, des félons, des opportunistes, des jaunes de toutes les couleurs… Le Grand Retournement…

Aujourd’hui combien seront-ils encore à retourner leurs vestes ? Comme il est loin, mais comme il était bon, le temps où le bon Roi Dagobert I-er (602-639) se contentait de mettre sa culotte à l’envers…

Le bon roi Dagobert Avait sa culotte à l’envers Le grand saint Eloi lui dit

Ô mon roi, votre majesté Est mal culottée C’est vrai lui dit le roi

Je vais la remettre à l’endroit.

Ainsi fut fait. Discrètement. Sans BFMTV.

Aujourd’hui nos candidat(e)s sont très culotté(e)s mais retourner sa veste est une autre paire de manches.

Charles-Emmanuel duc de Savoie (1563-1630) était très ambitieux et rêvait de devenir roi, d’Espagne ou de France, qu’importe. Il faisait alliance avec la France ou l’Espagne selon les opportunités. Lors des combats, il portait une veste réversible© aux couleurs des deux nations qu’il retournait selon l’évolution de la situation.

Il ne devint jamais roi. C’était le bon temps.