Cyclisme : au bout du suspense, Juliette Labous devient championne de France

Après une course pleine de rebondissements que l’on croyait destinée à l’équipe FDJ-Suez, la bisontine Juliette Labous s’est imposée au sprint et décroche son premier titre de championne de France de course en ligne, l’épreuve reine de la compétition. Une victoire au meilleur des moments alors que les deux plus grosses échéances de sa saison arrivent avec les Jeux de Paris et le Tour de France.

264
Photo: Eloise Mavian / Tornanti.cc

C’est tout un département qui, sur les routes ou devant la télévision, a poussé derrière sa championne dans les derniers mètres. Au terme d’un sprint final à couper le souffle, Juliette Labous (DSM – Firmenich PostNL) s’est imposée avec puissance devant Gladys Verhulst-Wild (FDJ – Suez) dans ce championnat de France de course en ligne.

Enchaînant les performances depuis 2020, souvent classée dans le top 5 des grandes compétitions, Juliette Labous enchaînent les podiums sans pour autant amasser les victoires. Ce samedi à Saint-Martin-de-Landelles (Manche), la bisontine a passé le cap en réalisant la course parfaite. Au cœur du peloton, dans l’attente de remonter sur la première échappée de la journée, la cycliste de l’équipe néerlandaise a ensuite dynamisé la course en attaquant une première fois, suivie de près par une ambitieuse équipe FDJ-Suez et la franc-comtoise Évita Muzic. Un groupe élargit d’une trentaine de coureuses se détache et Jade Wiel (FDJ-Suez) prend d’abord le meilleur avant d’être rattrapée par sa coéquipière Gladys Verhulst-Wild et Juliette Labous.

À 6 kilomètres, la bisontine joue de sa supériorité physique pour d’abord écarter Jade Wiel et s’offrir un face-à-face au sprint. Un combat d’abord mental, où Juliette Labous s’applique à observer son adversaire en attendant d’enclencher l’ultime attaque. Plus forte à la pédale, l’ancienne cycliste du VC Morteau-Montbenoît s’impose dans les derniers mètres, laissant exploser sa joie après 3h27 de course. La team FDJ-Suez termine à la 2e, 3e , 4e et 6e place du classement . « Ça fait tellement plaisir ! » savoure la championne de France. « C’est la première fois que je cours correctement sur un championnat de France, d’habitude je fais toujours des erreurs… Au sprint, je suis restée du bon côté de la route avec le vent et j’ai sans doute eu un peu de réussite, mais j’y ai cru jusqu’au bout. Il y a beaucoup de filles fortes dans le peloton, ce n’est pas facile de jouer les victoires à la pédale. »

Outre cette victoire et ce titre, Juliette Labous portera fièrement le maillot tricolore lors des Jeux Olympiques de Paris, début août sur les épreuves de cyclisme. « Ça va donner des ailes ! », lance l’intéressée qui sera alignée sur le contre-la-montre et la course en ligne. Avant le Tour de France mi-août, où la championne vise le titre et passera à Morteau avec ce beau maillot bleu-blanc-rouge.

Chez Decathlon – AG2R, Clément Berthet victime du succès de son équipe

L’équipe Decathlon – AG2R La Mondiale réussit un début de saison incroyable sur les différentes courses World Tour. En témoigne cette victoire de Paul Lapeira, champion de France chez les hommes. 15e de l’épreuve, le falcomontais Clément Berthet retrouve petit à petit sa forme après une chute sur le critérium du Dauphiné, provoquant son abandon. De retour sur les routes et prévu sur le Tour 2024, le corps médical de l’équipe a préféré le remplacer pour optimiser les chances de top 5 sur la Grande Boucle. Quand en plus l’effectif regorge de coureurs en forme olympique, le moindre pépin peut malheureusement coûter cher…