Edito. L’hydre de Clairefontaine

242

Noël Le Graët, président de la Fédération Française de Football depuis 2011 a franchi la ligne rouge. En insultant le grand Zinedine Zidane à la radio, l’ancien maire de Guingamp s’est d’abord attiré les foudres du nouveau messie français, Kylian Mbappé lequel a ouvert la voie à toute la classe médiatico-politique.

En quelques heures, les actuelles et anciennes gloires françaises, députés, artistes, influenceurs même la ministre des Sports ont réagi, criant au scandale contre Noël Le Graët. A tel point que le comité exécutif de la FFF s’est réuni mercredi matin, annonçant le retrait de son président et la mise à pied de la directrice générale, Françoise Hardouin.

Kylian Mbappé a aussi permis de libérer la parole d’une femme, Sonia Souid agente de joueurs, accusant le président de la FFF de profiter de sa situation pour avoir un comportement abusif. Un témoignage qui corrobore les propos d’ex-salariés de la fédération dans une enquête de So Foot publiée le 8 septembre 2022. Depuis un audit initié par le ministère des Sports est en cours, chargé de faire la lumière sur le harcèlement et les dysfonctionnements au sein de la FFF.

Des affaires déjà bien trop graves pour rester à la tête de la première fédération sportive française. Depuis plus d’un an, Noël Le Graët, c’est un peu comme l’hydre de Lerne : dès qu’une polémique semble passée, deux autres rejaillissent. En septembre l’Équipe et Romain Molina, journaliste indépendant, mettent en lumière au moins deux cas, un entraineur et une entraîneuse renvoyés de l’INF Clairefontaine en 2012 et 2013 : l’un pour comportement inapproprié envers un joueur mineur et la seconde pour avoir entretenue des relations sexuelles avec des joueuses mineures. Deux cas qui par la suite ont continué d’exercer un temps.

La date du rendu de l’audit sur la FFF est prévue pour la mi-février, avec ou sans l’hydre de Clairefontaine. Le document pourrait bien faire la lumière sur une Fédération dont la refonte semble aussi colossale que les douze travaux d’Hercule.