Finis les camions citernes à Valoreille

Régulièrement dans l’actualité ces dernières années lors des épisodes de sécheresse, la commune de Valoreille dans le Pays de Maîche n’aura désormais plus besoin de camions citernes pour être ravitaillée en eau potable.

162
L'image était devenue habituelle en été ces dernières années.

En charge de la compétence eau depuis 2018, la Communauté de Communes du Pays de Maîche (CCPM) va entamer d’importants travaux afin de garantir sa distribution pour chaque usager du service de l’Eau du territoire, ceux de Valoreille en l’occurrence, commune située sur les hauteurs de la vallée du Dessoubre. « Elle est alimentée depuis un captage très sensible aux conditions climatiques de sécheresse et ne permet pas d’assurer toute l’année les volumes nécessaires à la consommation de la commune » explique le président de la CCPM, Franck Villemain. Ces dernières années, à plusieurs reprises, le village a dû être approvisionné par camions citernes. En 2023 par exemple, 2 700 m3 d’eau ont dû être livrés.

« La CCPM œuvre chaque jour à protéger et garantir sa distribution pour chaque usager du service de l’Eau. Des interconnexions avec de nouveaux réseaux sont donc mises en place pour permettre de pallier d’éventuelles déficit en ressource lors d’épisodes de sécheresse et ainsi éviter toute rupture de la distribution » poursuit l’élu. Avec de tels travaux se tisse une toile entre villages, en l’occurrence Saint-Hippolyte, afin que les habitants bénéficient toujours d’eau au robinet. « Le maillage des différentes ressources est la solution pour l’avenir ».

Une approche que la collectivité appliquera partout où ce sera nécessaire afin de permettre à ses 18700 habitants d’être desservis via les 62 réservoirs et 28 installations de production du territoire qui permettent de fournir chaque jour les 3600 m3 nécessaires à la consommation.