Haut-Doubs. Louis Griffon est passé par le pays horloger

Il est fréquent de voir le long des routes du Val de Morteau, du Plateau du Russey et du Pays de Maiche des coureurs à pied. Celui-ci, avec sa remorque, n’est pas passé inaperçu.

987
Le jeune homme fait ce tour de France sans autre assistance que celle de...sa remorque. (Photo Louis Griffon)

A tout juste 22 ans, Louis Griffon, jeune habitant de Saône-et-Loire, est passionné de course à pied. Une discipline qu’il pratique depuis une dizaine d’année avec très tôt, des participations à de nombreuses compétitions, y compris un premier semi-marathon dès l’âge de 14 ans. Au fil des années, si le plaisir de la pratique ne l’a pas quitté, il a choisi de ne plus courir après les performances mais de privilégier le simple plaisir de l’effort, seul et à son rythme. Il a donc décidé de se lancer dans un tour de France qui a débuté le 11 mars depuis sa commune bourguignonne de Dompierre-les-Ormes. Au programme, 7000 km en longeant les frontières et les côtes du pays. Un vrai tour de l’hexagone donc qu’il compte effectuer en 6 à 8 mois ce qui l’a obligé à mettre son métier de menuisier entre parenthèses.

Pour cette belle aventure qu’il autofinance en totalité, il a créé une remorque avec des matériaux de récupération, indispensable pour charger sa tente, un sac de couchage, un réchaud, des vêtements et des chaussures ainsi que du matériel pour communiquer et immortaliser son périple, au total 30 kg. L’essentiel pour évoluer au jour le jour, avec parfois la bonne surprise d’être hébergé comme dans le Val de Morteau par des passionnés de trail, admiratifs de son défi avant tout humain. Ses motivations sont en effet très simples : découvrir le pays et ses paysages, rencontrer des habitants avec qui il a juste envie de partager et d’échanger.