Rubrique. Hebdo Histoire. La terrible crue de 1910

284

À Besançon, le Doubs est une défense naturelle qui pouvait se révéler dangereuse. C’est l’expérience qu’en firent les Bisontins en janvier 1910, lorsqu’ils vécurent une terrible crue.

Ce fut « une véritable catastrophe », commente un rédacteur anonyme du Petit Comtois le 22 janvier 1910, avant de poursuivre ; « Aujourd’hui, la plus grande partie de la ville intra-muros est sous l’eau et certains quartiers présentent un aspect lugubre avec leurs magasins fermés et l’eau jaunâtre qui a transformé les rues en torrents. » Une crue qui dépassa celle de 1882, déjà spectaculaire. Les Bisontins utilisèrent des barques pour se déplacer dans la Grande Rue ou sur la place de la Révolution. Des cartes postales anciennes témoignent de cet épisode surréaliste pour nous. Le 21 janvier 1910, la crue atteignit 9,57 mètres.

Plusieurs quartiers étaient sous les eaux. Imaginez ! L’auteur ajoute même que dans la rue Claude Pouillet, « si la crue avait persisté, les maisons s’effondraient. » Les dégâts furent considérables.