79ème anniversaire de la Libération de Besançon

C’était vendredi 8 septembre sur l’ancienne place Saint Pierre rebaptisée en 1944 "Place du Huit septembre", date de la libération de la capitale comtoise

461
Patricia Miralles, Secrétaire d'Etat aux anciens combattants et à la Mémoire, a salué les porte-drapeaux présents sur la place du huit Septembre ©YQ
Plus de personnalités que de public

Sur la terrasse chaude des cafés de la place, les conversations ne portaient pas sur l’anniversaire de la libération de Besançon. Autour d’un verre de bière, les hypothèses allaient d’une manifestation contre les retraites à une cérémonie de remise de médailles. Le public n’était pas nombreux à se souvenir de la mort de soldats américains et de résistants français ayant participé à la libération de l’Europe du joug nazi.

L’émotion était palpable au son de la musique du « Chant des partisans » et de la « Marseillaise » ou encore à l’évocation des résistants bisontins déportés, fusillés, exterminés et plus rarement rescapés.

Respect de la Mémoire pour Patricia Miralles, la Secrétaire d’Etat aux anciens combattants et à la Mémoire sur la place du huit septembre ©YQ

Patricia Miralles, la Secrétaire d’Etat auprès du ministre des Armées, chargée des Anciens combattants et de la Mémoire, présidait la cérémonie, entourée de la Maire de Besançon, des parlementaires du Doubs et de nombreux élus et personnalités.

Les manuels d’Histoire traitent pourtant de cette période tragique. Le souvenir s’estompe… !

« La connaissance du passé permet de mieux comprendre le présent et d’imaginer l’avenir plus librement ».  

Yves Quemeneur