Besançon. Réouverture le 8 septembre du musée de la Résistance et de la Déportation

Après trois années de fermeture, le musée de la Résistance et de la Déportation (Besançon) rouvrira vendredi 8 septembre. Pour l'occasion, le musée et la Citadelle seront accessibles gratuitement durant le week-end, qui s’annonce d’ores et déjà chargé.

677
Le nouveau musée de la Résistance et de la Déportation ouvrira ses portes le 8 septembre. © A.Ammari.

Le 8 septembre, date symbolique pour Besançon puisque rappelant la libération de la ville en 1944, le musée de la Résistance et de la Déportation rouvrira ses portes au public.

Un week-end d’ouverture festif

« Cette ouverture est aussi l’occasion de créer un événement non seulement le 8 septembre mais également sur l’ensemble du week-end, soit les 9 et 10 septembre », explique Aurélie Cousin, chargée de collections au musée.

Le musée rouvrira au public le 8 septembre à 17h. En parallèle, de 17h à 18h, le spectacle « Ce que nous sommes » sera proposé dans la chapelle. La soirée se poursuivra avec d’autres concerts. Le lendemain, le 9 septembre de 11h à 16h30, des animations seront aussi proposées, tout comme le dimanche 10 septembre (de 11h à 18h).

Le 8 septembre dès 17h, le samedi et le dimanche, le musée et l’ensemble de la Citadelle seront accessibles gratuitement. Venez nombreux !

Plus qu’à attendre les visiteurs

Dans ce nouveau musée, l’exposition permanente s’étire sur dix salles. En plus de ces salles qui permettront à tout un chacun de comprendre l’histoire de la Seconde Guerre mondiale sans se noyer dans les informations, et avec des outils modernes, deux salles sont consacrées à l’art en déportation. Des œuvres seront ainsi présentées en rotation. Un bon prétexte pour revenir souvent au musée !

Au rez-de-chaussée, six salles permettent également d’accueillir des expositions temporaires.

La nouvelle scénographie offre aussi la possibilité d’inclure des sources nouvelles, dont des témoignages oraux. Un musée d’histoire qui a vocation à devenir un véritable outil citoyen.