Besançon : Retour du Salon des recruteurs 2023 à Micropolis

Après une première édition très réussie en 2022, le département du Doubs renouvelle son opération de "mettre en lien employeurs et demandeurs d’emploi", mardi 4 avril.

446
Le salon des recruteurs se tiendra le 4 avril 2023 à Micropolis. Organisé en partenariat par le conseil départemental et Grand Besançon Métropole ©YQ

La mission principale du département, financeur du RSA, tend à permettre aux 12 000 allocataires du Revenu de Solidarité Active, de retrouver une activité professionnelle et ainsi sortir durablement de la précarité.

Retour sur la première édition

Organisé en partenariat par le Conseil départemental et Grand Besançon Métropole, avec le concours de tous les acteurs de l’emploi, les chambres consulaires, les organisations professionnelles et syndicats de branche, le Salon des recruteurs 2022 a accueilli 2 500 visiteurs. Plus de 2 000 CV ont été collectés auprès de demandeurs d’emploi aux profils très différents. 81 entreprises (commerce, artisanat, services et industrie), des collectivités et services publics (CHU, gendarmerie, armée…) ont conduit à la signature de 250 contrats de travail dans les 3 mois qui ont suivi le salon.

Des dépenses publiques mieux utilisées

« 110 allocataires du RSA sont sortis du dispositif au 1er trimestre 2023. C’est plus de moyens financiers pour la collectivité, plus de cotisations sociales. Le coût d’une personne au RSA est estimée autour de 8 à 10 000€/an » a souligné Ludovic Fagaut, 1er vice-président du conseil départemental du Doubs.

133 exposants pour l’édition 2023

Ils proposeront plus de 1 000 offres d’emploi à 2 500 visiteurs attendus cette année. Si le salon s’adresse en priorité à l’ensemble des demandeurs d’emploi et aux allocataires du RSA, le public y est largement invité pour y découvrir l’évolution des métiers. Toutes les filières professionnelles seront présentes et démontrer la réalité des métiers de demain.

Ce sera le cas en particulier des métiers du bâtiment et des Travaux Publics. Simulateur de conduite d’engins de chantier, casques de réalité virtuelle, escape game BTP « construis ton parcours » : toute une série d’animations pour démontrer l’intérêt des métiers du quotidien.

« Tout le monde est employable »

Le salon des recruteurs veut également attirer un public éloigné de l’emploi. Sur le bassin d’emploi de Besançon, le taux de chômage est de 6%, proche du « plein emploi » selon Jean-François Locatelli, Directeur territorial de Pôle Emploi. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Sur le bassin d’emploi, Pôle Emploi recense 9 500 personnes inscrites en catégorie A pour 19 930 offres d’emploi reçues par l’organisme public. 50% des demandeurs d’emploi sont inscrits depuis plus d’un an.

Dominique Viprey, le Président de la fédération régionale du bâtiment et Frédéric Bonnefoy de la Fédération des Travaux Publics confirment « Nous avons du mal à recruter mais ce sont tous les métiers qui sont aujourd’hui en tension ». Les branches professionnelles recherchent avant tout « le savoir-être des candidats »…comme les demandeurs d’emploi souhaitent aussi « le savoir-être des employeurs ». Côté technicité, les entreprises sont à même de former les nouveaux salariés et les faire évoluer dans des métiers en constante mutation.

Mobiliser les candidats

Le site internet dédié au « salon des recruteurs » porté par le Département du Doubs, recense toutes les offres d’emploi ou de formations des entreprises ou organismes de formation inscrits pour cette édition 2023. Un espace numérique entreprises-candidats est ouvert. A la vue des offres, les candidats potentiels peuvent ainsi se positionner. La tension sur l’emploi inverse les rôles….« Montre moi l’intérêt que j’aurais à venir travailler chez toi et je te montrerai mon CV » !

Le « Salon des recruteurs 2023 » veut être le lieu de cette mutation du monde du travail. Besançon et le département du Doubs sont le creuset de la nouvelle industrialisation de la France, « l’objectif essentiel de la prochaine décennie » a résumé Nicolas Bodin, vice-président de Grand Besançon en charge de l’économie.

Yves Quemeneur

+ d’infos

https://salondesrecruteurs.cd25.fr

Mardi 4 avril 2023 à Micropolis Besançon de 10h à 19h

En tram ligne 1 et 2, arrêt Malcombe ou Micropolis

 

L’humeur d’Yves Quemeneur

Pour qu’il y ait de l’emploi, il faut de bonnes formations, des entreprises qui investissent sur le territoire comtois, une dynamique entrepreneuriale pour accueillir des pépites industrielles qui deviendront les licornes de l’économie de demain. Quand on empêche des étudiants d’étudier autrement qu’en vélo, quand on empêche une entreprise d’agrandir un parking exigu pour y faire pousser des fleurs…rien d’étonnant que les investisseurs boudent le territoire malgré de nombreux atouts. Il n’est pas facile d’être vice-président de GBM en charge de l’économie, de parler et vanter « la réindustrialisation de Besançon » dans un environnement hostile à l’économie de marché !