Besançon. Une nouvelle association à Besançon pour protéger les cabordes

228
Une caborde de Besançon. Crédit : Jean-Claude Devaux, avec l'autorisation de l'auteur.

L’association en a déjà repéré une soixantaine. Créée en juin 2024, « Cabordes en héritage » vise à « répertorier, valoriser et restaurer les anciennes cabordes en pierre sèche autour de Besançon », explique Méderic Amann, secrétaire de l’association. Le dimanche 23 juin, dans le cadre de la 26ème édition des Journées du Patrimoine de Pays et des Moulins (du 21 au 23 juin), l’association a conduit sa première action : une promenade commentée sur la colline de Rosemont, une des sept collines de Besançon. L’occasion d’évoquer le passé viticole de la ville. Malheureusement, le phylloxéra, la concurrence et la Première Guerre mondiale eurent raison des vignes de Besançon.

Des chantiers bénévoles à venir ?

À l’origine de l’association, neuf personnes vivant dans le Grand Besançon. À ce jour, déjà une vingtaine de membres la composent. Outre répertorier ces cabanes pour les vignerons, les adhérents aimeraient à terme en restaurer. « On sera amené à faire des chantiers bénévoles », confie Méderic Amann, avant de déplorer ; « il y a un patrimoine important qui n’est pas du tout mis en valeur. » L’association souhaiterait construire un petit parcours aménagé autour des cabordes. Des actions diverses qui permettront de valoriser ce beau patrimoine.

Si vous êtes intéressés par la préservation des cabordes, n’hésitez pas à vous rapprocher de l’association.