Haut-Doubs. Chloé Bouquet-Valentini honorée à Morteau

Fidèle supportrice de l’enfant du pays, la ville de Morteau a tenu a poussé plus loin sa reconnaissance envers la handballeuse dont le palmarès s’est encore étoffé récemment.

264
Elus et handballeurs locaux étaient présents en nombre pour cet hommage. (Photo Ville de Morteau)

Championne olympique à Tokyo avec les bleues, puis vainqueur du championnat et de la coupe de France (contre ses anciennes coéquipières bisontines) avec son équipe de Metz, Chloé Bouquet-Valentini n’en oublie pas pour autant ses racines. Familiales comme sportives.

C’est en effet au club de Handball de Morteau que sa maman l’avait inscrite à l’âge de 7ans, club où elle rejoignait sa sœur dont elle voulait suivre l’exemple. Elle en a gardé d’excellents souvenirs qu’elle n’a pas manqué de rappeler avec émotion lors du baptême de l’ancien gymnase districal de Morteau qui porte désormais son nom. C’est dans cette même salle que la championne a débuté le handball et a gagné les championnats jeunes avant de rejoindre le centre de formation de l’ESBF.

La cérémonie empreinte de joie mais aussi de nostalgie pour Chloé lui a aussi permis de rappeler aux élus mais surtout aux handballeurs, adultes comme jeunes, les valeurs qui sont les siennes. « J’ai beaucoup travaillé et je continue de travailler énormément au quotidien que ce soit physiquement, techniquement ou mentalement ». A condition de tels efforts, les jeunes d’ici ou d’ailleurs peuvent croire en leur rêve et se dire que dans quelques années peut-être, à leur tour, ils monteront sur les plus hautes marches des podiums nationaux voir mondiaux.