Doubs. Trail : un programme plein de promesses pour Thibaut Baronian en 2022

Il est l’un des meilleurs trailers français et c’est sur les sentiers qui surplombent Besançon qu’il aime tout particulièrement s’entrainer. Rencontre avec Thibaut Baronian, un athlète très sympa, amoureux de la nature et heureux dans ses baskets…

67
"Je vais débuter ma saison de compétition au Trail des 3 Pucelles en Isère, sur une distance de 23 km." Crédit Photo : Philipp Reiter

Tout commence par une scène un peu surréaliste : tranquillement installé à mon bureau, je reçois un coup de téléphone de Thibaut.  « Salut, je suis sur la côte d’Opale entrain de faire mon footing. Je cours sur la plage et c’est vraiment très joli ici. C’est bon tu peux me poser tes questions j’ai tout mon temps… ». 

Une interview en courant ? Cela peu paraître fou mais il est comme ça Thibaut : sympa, généreux et disponible. Alors je ne me fais pas prier et je commence mon interview. Et quand je lui demande comment il va, sa réponse fuse. « La forme est bonne ! Je rentre d’un gros stage de préparation au Cap Vert avec la Team Salomon et j’ai un peu accusé le coup cette semaine mais c’est normal car c’était vraiment très costaud, avec beaucoup d’intensité et un thermomètre qui flirtait avec les 30° parfois. On a fait 230 km et 13000m de dénivelée en 8 jours et j’ai fini avec un rhume qui m’a fatigué encore plus, donc je me suis donné un peu de  temps pour récupérer mais tout va bien. Généralement quand je fais un stage de ce format, il me faut au moins 8 à 10 jours pour recharger les batteries.. ».

Après une saison d’hiver passée sur ses skis de fond, Thibaut alterne depuis quelques semaines course à pied, vélo ou encore musculation pour parfaire sa condition physique. Une montée en puissance progressive mais cruciale car il le sait, les mois à venir seront particulièrement exigeants. « Je vais débuter ma saison de compétition au Trail des 3 Pucelles en Isère, sur une distance de 23 km.  C’est une entrée en matière sans véritable pression, qui me permettra de faire un peu le point sur mon état de forme. Pour la suite j’ai élaboré un programme de courses que je connais bien. Je vais prendre part de nouveau cette année à la Golden Trail World Séries et je participerai aux 3 premières épreuves : la Zegama au Pays-Basque, le Marathon du Mont-Blanc à Chamonix, qui est une épreuve que j’affectionne tout particulièrement et la Stand Fjord Trail Race en Norvège. Mon objectif est de me qualifier pour la finale qui aura lieu en octobre à Madère. Il me faudra pour cela terminer dans les 30 premiers du classement général. Et puis je prendrai également le départ de la CCC ( Ultra Trail Courmayeur – Champex – Chamonix sur une distance de 101km ) en août. C’est un programme chargé mais qui me convient bien car je serai en terrain connu… ».

De retour en Franche Comté, après son intermède Cap-Verdien, Thibaut va donc désormais retrouver son terrain de jeux favori : les sentiers, les forêts et les collines qui surplombent Besançon. Mais, à cause d’un calendrier déjà bien chargé, il ne participera pas au Trail des Forts, les 7 et 8 mai prochains. Une course « dans son jardin »  qu’il affectionne pourtant beaucoup et sur laquelle il a notamment remporté l’épreuve du 28km en 2019. «  Le Trail des Forts c’est une épreuve magnifique qui propose un style de course qui me plaît beaucoup. Je ne serai pas au départ cette année malheureusement mais je suis sûr que ce sera encore une très belle édition,  sur un terrain de jeu exceptionnel pour tous les amoureux du Trail. Je reprendrai un dossard sur cette épreuve à l’avenir c’est sûr… ».

En attendant Thibaut va donc continuer à parcourir le monde pour se consacrer pleinement à sa saison 2022. Mais lorsqu’elle sera terminée, il n’oubliera pas de retourner au Cap-Vert pour mener à bien une autre mission qui lui tient à coeur : venir en aide aux habitants, souvent très pauvres de cet archipel montagneux et verdoyant. « L’an dernier nous avons mon équipe et moi-même organisé « Trail and Sea », une initiative solidaire qui nous a permis de  collecter du matériel scolaire et des vêtements pour les personnes les plus défavorisées. En novembre nous y retournerons pour distribuer de nouveau des fournitures. Et puis nous allons essayer de diffuser le film que nous avons réalisé là-bas… ». Quand je vous disais qu’il est sympa et généreux Thibaut…

Bernard Portugal