Football : les Sociochaux impulsent une fédération française des socios

La création des Sociochaux pour sauver le FCSM à l’été a attiré des milliers de supporters régionaux mais aussi extérieur au club. Le modèle a déjà inspiré des suiveurs d’autres clubs français et les différents socios de France sont désormais réunis au sein d’une même fédération.

193
Photo Samuel Coulon

11 000 socios, plus de 700 000 € récoltés lors de la levée de fonds et des actions menées pour préserver les valeurs du football populaire. Derrière le sauvetage du FCSM, l’association Sociochaux y est pour beaucoup et joue un rôle désormais primordial au sein du club pour la relation avec les supporters. Dès le mois d’octobre, les représentants de l’entité ont initié un espace d’échanges afin de réunir d’autres associations de socios à travers la France, supporters actionnaires de nos clubs ou aspirant à le devenir, autour d’un nouveau modèle de football.

Un modèle déjà en place à Sochaux donc mais aussi Bastia, Guingamp ou encore Rouen. « Dans les faits, cela se traduit par la création d’une association de loi 1901 : la Fédération des Socios de France (FSF). », écrit l’association Sociochaux. « Lors de cet espace d’échanges collectif, enrichi de nos retours d’expériences et forts de nos convictions, nous avons pris la décision après consultation de notre base active de constituer une force commune afin de mobiliser tous les acteurs des territoires qui font le football au quotidien (supporters, collectivités, anciens joueurs…). Par cette association nous voulons porter haut les valeurs du modèle « socio » : le modèle de l’actionnariat populaire afin de faire face aux dérives du football moderne. Nous sommes convaincus qu’il représente l’avenir et un modèle vertueux et durable pour chaque club dans et avec le territoire ou être supporter ne se limite pas à être un consommateur passif, mais bien être garant des valeurs et acteur de l’avenir de son club. »

Concrètement, cette Fédération des Socios de France peut apporter un soutien logistique pour des supporters souhaitant implanter le même modèle au sein de leurs clubs. Un cercle vertueux qui permettrait également par la suite à l’association de de développer pour influer petit à petit, sur le football français et peut-être un jour atteindre les institutions. La route est encore longue, mais le retour à l’essence même de ce que prône le football populaire a fait ses preuves dans le Doubs.

Bonal regoûte à la victoire grâce au bisontin Hoggas

21 janvier 2024. Voilà deux mois et demi que les supporters du FC Sochaux-Montbéliard n’avaient plus goûté à la victoire à domicile. Si l’on se focalise uniquement sur le championnat de National, il faut même remonter une semaine plus tôt avec le succès 1-0 contre Nîmes, le 15 janvier. Depuis les lionceaux ont laissé filer ou presque les espoirs de montée mais ce lundi 8 avril, c’est tout un stade qui s’est mis à retrouver du plaisir devant un joli spectacle.

Dans un contexte difficile pour le club de l’AS Nancy Lorraine, touché par la tragique disparition de son président Nicolas Holveck le matin même, la rencontre aurait pu être reportée. Proposition faite par Jean-Claude Plessis et Pierre Wantiez, l’ASNL a tout de même joué ce match face à une équipe du FCSM transformée. En maîtrise, les hommes d’Oswald Tanchot se sont imposés 4-1dont un doublé du bisontin Kevin Hoggas. Concentré sur un maintien de plus en plus flou ces dernières semaines, le FCSM pousse un ouf de soulagement et les supporters se remettent même à rêver. Tout n’est pas fait pour le maintien certes, mais dans un championnat où tout va très vite, Sochaux est à 9 points de Niort, 2e et affrontera les chamois le 22 avril… Une raison de vibrer encore un peu.

M.S