Grand Besançon. Le Souvenir Français de Roulans mobilise la jeunesse

Présidente de la section du Souvenir Français de Roulans-Bouclans, Noëlle André fait le point sur les actions menées tout au long de l’année dernière et les projets.

284
La présence des jeunes est appréciée et remarquée lors des commémorations.

« Nous sommes bien entendu présents lors des commémorations patriotiques  et cérémonies Nationales des 8 mai, 14 juillet, 11 novembre,  8 juin, 5 décembre mais également   le 1er dimanche de septembre où tous le département se rend à notre Dame de la Libération à la chapelle des  Buis  » explique-t-elle ajoutant également que les bénévoles se mobilisent  pour deux cérémonies organisées par le comité  du Souvenir Français lui-même : « Tous les  deux ans  nous rendons hommage aux quatre aviateurs français dont l’avion  s’est écrasé  le 5 juin 1940 au lieu-dit « le Bas des Prés » à  Glamondans où une stèle a été érigée en leur mémoire ».  La section locale organise avec le maire la commémoration  chaque dernier dimanche d’août à Séchin où six habitants ont été fusillés le 27 août 44, les fermes du village brulées, les animaux  tués  par des troupes SS allemandes en représailles durant leur repli. De même que le 18 juin à Aissey  village martyr aussi où 32 soldats Français ont été tués et une civile l’épouse du maire, 44 maisons brulées ainsi que l’église.

Les jeunes portent fièrement les drapeaux.

Au cours de ces moments forts, Noëlle André sait pouvoir compter sur de nombreux adhérents dont une trentaine de jeunes. « Ils ont été sensibilisés lors de visites dans les écoles et collège de Roulans par le référent  et je suis allée moi-même en voir plusieurs chez eux pour les sensibiliser » explique-t-elle. Particulièrement investis, ils participent activement aux travaux de nettoyage et rénovation  des tombes, au fleurissement, à la quête annuelle du Souvenir Français au moment de la Toussaint. « Ils sont équipés  de leur casquette, gants blancs, polo et de la parka aux couleurs de l’association pour porter leurs drapeaux». Plusieurs d’entre eux ont également eu l’honneur le 26 novembre dernier de participer  sous l’Arc de Triomphe à Paris au ravivage quotidien de la flamme sur la tombe du Soldat Inconnu, emmené par le vice-président Stanislas Petit.

Ces jeunes, comme leurs ainés, vont poursuivre cette année leur travail de l’ombre autour des tombes à entretenir et à sauver , avec en plus la rénovation du sol autour du monument dédié aux aviateurs à  Glamondans. « Nous allons également leur proposer la projection de deux petits films, Au nom du Père et Oradour-sur-Glane ». Ce qui devrait renforcer encore un peu plus leur engagement et leur volonté de faire honneur à la devise du Souvenir Français en direction des Morts Pour la France : « A nous le souvenir, à eux l’immortalité ».

La vocation du Souvenir Français est avant tout de maintenir la mémoire de tous ceux qui, combattants de la liberté et du droit, sont morts pour la France, ou l’ont bien servie, qu’ils soient Français ou étrangers.  Dans leurs sections locales, les bénévoles de l’association entretiennent, rénovent et fleurissent  les tombes  des morts pour la Patrie ce qui est indispensable pour transmettre le message de mémoire aux jeunes générations.

Participer à l’œuvre de mémoire, c’est aussi commémorer les événements qui ont marqué l’histoire. Le Souvenir Français participe donc à de nombreuses commémorations, aussi bien nationales que locales.

Enfin, la transmission de l’héritage de mémoire aux générations plus jeunes s’exerce en organisant tout au long de l’année des actions pédagogiques, des voyages scolaires par exemple, pour sensibiliser ces enfants sur les lieux historiques.