Haut-Doubs. Baptiste Pesenti : « Je suis au Racing pour remporter des titres »

De retour sur les terrains après quatre mois de blessure, le franc-comtois Baptiste Pesenti a réintégré une équipe du Racing Métro 92 en pleine bourre. Avec des objectifs personnels placés très haut.

493
Le deuxième ligne du Racing Métro 92 est de retour après une blessure à l'épaule qui l'a éloigné des terrains pendant plus de quatre mois.

Ce samedi 26 février, en battant l’Écosse 36-17 à Murrayfield, l’équipe de France a envoyé un nouveau message fort au rugby mondial. Les Bleus sont en route pour le Grand Chelem. Dans le même temps à Paris, Baptiste Pesenti et le Racing Métro étrillaient Castres 45-25. Le deuxième ligne franc-comtois aurait dû être de la partie en Écosse, sans une grave blessure survenue quatre mois plus tôt.

Transféré à l’été 2021 au Racing Métro, Baptiste Pesenti monte en puissance avec son nouveau club comme avec le XV de France. Le 9 octobre 2021, sur la pelouse de Perpignan, le deuxième ligne enchaîne son second match comme titulaire. Après une-mi-temps serrée, il repart pendant six minutes… puis son épaule droite lâche. Au sol, le natif de Saint-Claude (39) sort sur blessure. Le diagnostic est sans appel : une luxation nécessitant une opération et un repos de quatre mois.

Trois semaines à Cap Breton pour se ré-athlétiser

En plein ascension, attendu pour la tournée d’automne des Bleus, il voit sa première saison avec le Racing stoppée nette. « Je me sentais bien, j’étais rentré dans la rotation avec l’équipe. Une blessure n’arrive jamais au bon moment, je me suis vite fait une raison, cette même blessure était déjà arrivée à mon épaule gauche donc je savais ce qu’il fallait faire pour revenir au plus vite. Maintenant que j’ai fait les deux épaules je devrais être tranquille. », sourit le deuxième ligne.

Prendre son mal en patience. Difficile pour le joueur qui voit le Racing enchaîner les contre-performances en Top 14 en fin d’année 2021. « J’ai terminé cette période de convalescence par un stage de trois semaines à Cap Breton. J’aime aller là-bas pour récupérer, changer d’air et me ré-athlétiser. Je voulais revenir en pleine forme car l’équipe est à nouveau sur une bonne dynamique en ce moment. »

Retour sur les terrains face au leader

Oui, les hommes de Laurent Travers sont mieux en 2022 et restent sur huit victoires d’affilées. De quoi recoller au groupe de tête du championnat et jouer les huitièmes de finale de la Coupe d’Europe. Pour son retour sur les terrains, Pesenti retrouve le maillot ciel et blanc face au leader Bordeaux-Bègles. Pas de quoi faire trembler le Racing Métro 92, qui s’impose 13-16. « C’était un vrai combat, l’équipe m’a très bien réintégré et ça se sent sur le terrain. C’est un parcours très long, l’un des meilleurs championnat du monde, se sont des éléments qui poussent à toujours être plus fort. Depuis la remontée du club en Top 14, il n’a jamais manqué les play-offs. C’est un objectif sportif et personnel aussi. Je jouais le maintien avec Pau, je suis venu ici pour remporter des titres. »

A 24 ans, Baptiste Pesenti veut et doit confirmer les espoirs placés en lui. S’il reste focalisé sur ses performances en club, le jurassien ne le cache pas : la coupe du monde 2023, en France, reste l’un des principaux objectifs de sa carrière.

Martin SAUSSARD