Haut-Doubs : deux ans après, la Croix Rouge va retourner dans la vallée de la Roya

La tempête Alex avait causé de lourds dégâts en France, provoquant la mort d’une dizaine de français et autant de disparus. Deux ans après le drame, les bénévoles de l’antenne locale de la Croix Rouge vont retourner dans les Alpes Maritimes.

665
Jean-Pierre et Charlotte

C’est une rencontre pour honorer et remercier les bénévoles qui sont venus de la France entière pour sauver une partie de la population en péril. Dans la vallée de la Roya deux ans après la tempête Alex qui a frappé le territoire du 30 septembre au 3 octobre 2020, les stigmates sont encore profonds et certains travaux toujours en cours.

Il faudra encore du temps pour réhabiliter plus de 70 communes touchées, 480 bâtiments totalement ou partiellement détruits tout comme une cinquantaine d’ouvrage d’art et une centaine de kilomètres de routes emportées… Le coût de cette tempête a été estimé à plus 1,7 milliard d’euros pour la France.

À l’époque la Croix Rouge lance un appel national à ses bénévoles pour venir en renfort sur place. Parmi eux, Jean-Pierre et Charlotte de l’Unité Locale de Pontarlier débarquent pour une semaine. Lors des opérations qui ont été menées jusqu’au 19 octobre, ils ont accueilli et accompagné les sinistrés, dans des centres d’hébergement d’urgence, notamment à Breil-sur-Roya, Menton, Biot et Mandelieu. « À l’aéroport de Nice, nous avons pu assurer une mission d’accueil des impliqués, arrivant en bus ou par hélicoptère, avec, entre autres, une cellule d’urgence médico-psychologique. Les équipes ont également mené des opérations « Coup de main, coup de cœur » pour aider à nettoyer et remettre en état les habitations. », explique l’association.

Dès leur retour, Jean-Pierre et Charlotte parlent de ce qu’ils ont vécu, du dénuement de la population, de tout ce qui était à reconstruire. « Deux ans après, ils sont prêts à retourner dans la vallée de la Roya pour rencontrer les familles et partager nos valeurs de solidarité, nos produits du terroir. Plusieurs entreprises nous ont fait part de leur intention de participer à ce projet. C’est la crèche comtoise au pays des santons. », explique l’antenne locale.

Le convoi partira avant Noël avec les dons reçus : salaisons et pomme de terre pour accompagner fondue et boîte chaude pour plus de 150 personnes.

M.S