Haut-Doubs. Gravilliers : le conseil communautaire coupe la poire en deux

Le prix des parcelles de la dernière tranche de la zone des Gravilliers était l'un des sujets chauds entre les élus du conseil communautaire. Après plusieurs mois d'études, les élus ont réévalué à la hausse ce prix, sans pour autant suivre les recommandations de l'État.

198
Le prix des parcelles pour la Tranche 3 des Gravilliers a été réévalué.

En décembre 2021, alors que le conseil communautaire du Grand Pontarlier planche sur son budget 2022, la faible capacité d’autofinancement de la CCGP et le recours à de nombreux emprunts sur différents secteurs font grincer des dents l’opposition. Pour étoffer le portefeuille du conseil, Gérard Voinnet propose notamment de réévaluer le prix de vente des parcelles de la troisième et dernière tranche de la ZAE des Gravilliers.

Deux ans auparavant le prix de vente établi pour la tranche 2 est de 90€ HT le m2. Un prix évalué aussi par l’État. Le temps passé augmente naturellement le prix des parcelles même si la majorité du conseil, pour des raisons d’équité, souhaitait conserver le chiffre initial pour l’ensemble de la zone des Gravilliers.

Une estimation biaisée de l’État

En parallèle l’État a effectué une nouvelle estimation des prix des parcelles : 130€ HT le m2. « Cette augmentation est biaisée. J’ai pu échangé avec une personne en charge de ces estimations. Ils n’ont pas du tout pris en compte les précédentes ventes que nous avions fait sur la tranche 2. Ils se sont intéressés uniquement aux ventes de particulier à particulier et ne tiennent pas non plus compte du fait que nous restreignons l’accès aux Gravilliers. Les hôtels, la restauration, on veut pas que des commerces s’installent, il faut de la production. Ça impacte forcément notre prix de vente à la baisse. », explique Bertrand Guinchard.

La commission économie a donc coupé la dernière zone comptant 35 parcelles, en deux. D’un côté un secteur reculé, moins visible. « C’est un endroit plutôt destiné à l’artisanat par exemple ou aux entreprises qui produisent des nuisances sonores. », glisse Bertrand Guinchard. Sur ce terrain, le prix augmente de 20% passant de 50€ à 60€ le m2. « Nous étions très largement favorables à cette vente », assure l’élu. « C’était plus compliqué pour l’autre zone, au coeur du débat. Nous voulions tous une augmentation sans pour autant arriver au prix de l’estimation. Nous avons tranché sur une nouvelle augmentation de 20%. Le prix de vente des parcelles de la tranche 3 sera donc de 108€ HT le mètre carré. »

En fonction de l’évolution économique, ces prix pourraient être réévalués à la hausse comme à la baisse. De quoi renflouer un peu plus les caisses de la CCGP. Bertrand Guinchard lui ne le cache pas, si les Gravilliers pourraient encore occuper la CCGP jusqu’à la fin du mandat, il faut déjà penser à une prochaine zone à développer.

Martin Saussard

Les Échos :

Vente du lot 12C de la tranche 2 des Gravilliers à 90€ HT le mètre carré. Au total 3000m2 vendus à la société PPSI.

La marmite solidaire a trouvé un local pour poursuivre son action. La CCGP accorde une subvention de 10 000€ pour déclencher un second soutien de la Région à hauteur de 50 000€. Le montant total de l’acquisition du local est de 180 000€.