Haut-Doubs. Le Festival de la Paille s’étalera sur trois jours en 2024 ! 

L’annonce de cette troisième journée de festival est accompagnée de la présentation de l’affiche et de quelques nouveautés. Un test, pour une équipe qui cherche à renouveler et asseoir un peu plus la notoriété du rendez-vous estival. 

801

Sébastien Piganiol avait rendez-vous la semaine passée avec Le Bruit Qui Pense, chargé d’accueillir sur site les futurs artistes annoncés à Métabief. Une programmation 2024 dont rien ne filtrera jusqu’à l’annonce des premiers noms, fin janvier ou début février. Si son départ est acté depuis plusieurs semaines, le directeur du festival profite de cette ultime préparation, jusqu’au bout.

Pour le public, certains ont très vite prolongé leur confiance en achetant des préventes déjà disponibles avant même l’annonce de la prog’. Une belle idée aussi à glisser sous le sapin dans quelques jours pour Noël quand les organisateurs, eux, offrent un cadeau avant l’heure : le festival de la Paille 2024 se déroulera sur trois jours, du vendredi 26 juillet au dimanche 28. « C’était un serpent de mer depuis plusieurs années ! », glisse Romain Bonnet, l’un des pilotes de la nouvelle équipe. « Un groupe s’est formé dès la fin de l’édition 2023 avec l’envie de remodeler le projet. Il y a une éternelle remise en question sur le modèle des festivals, si on ne bouge pas, notre développement sera impacté. Concrètement, on garde les valeurs fondamentales en ajoutant une troisième journée pour avoir plus de temps. C’était une demande importante des festivaliers ».

Plus de temps entre les concerts

En clair, cette troisième journée ne signifie pas beaucoup plus d’artistes. Chaque jour, les concerts pourraient commencer plus tard ou les derniers terminer plus tôt avec surtout un laps de temps plus long entre deux concerts. « On entend souvent qu’il faut faire la course entre la Grande et Petite scène, sans avoir le temps d’acheter à boire ou manger. En aérant le planning, on évite aux festivaliers de se sentir pressés, La Paille est un lieu de retrouvailles, de rencontres et de détente ! », poursuit Romain Bonnet. D’autres surprises sont à prévoir, hors programmation, comme certaines modifications sur le site.  « On veut aussi aller chercher un public dans un rayon beaucoup plus proche, peut-être qu’auparavant notre communication portait trop sur les grandes villes. »

M.S