Haut-Doubs. L’éclairage public bientôt éteint la nuit à Maîche

Une extinction partielle de l’éclairage public débutera le 15 février. Une nouvelle étape dans la stratégie mise en place par la ville pour être plus vertueuse en matière d’économies d’énergies et d’environnement.

641
A partir du 15 février, 489 lumineux seront éteints de 23h à 5h.

Des augmentations importantes sont prévues pour la ville de Maîche en 2023 pour sa facture d’électricité. Ces dernières années, la ville de Maîche a fait le choix d’investir dans des réseaux de chaleur qui ont été créés dans plusieurs bâtiments publics avec des chaufferies alimentées par des plaquettes de bois. « Ces modes de chauffage ont permis d’échapper au coût de l’inflation de l’énergie grâce à l’utilisation d’une ressource locale », explique le maire Régis Ligier. Un audit énergétique est prévu sur trois années à partir de 2023. D’ores et déjà des mesures sont déjà appliquées comme notamment la régulation des températures à l’Hôtel de Ville ou au gymnase municipal.

« Concernant l’éclairage public, nous avons rénové celui-ci en grande partie avec des lampes leds beaucoup plus économes et, à partir du 15 février de 23h à 5h, nous procèderons à une extinction partielle dans certains secteurs », poursuit l’élu qui se veut rassurant. « Contrairement à une idée reçue, il n’est pas constaté d’augmentation des cambriolages dans les communes où une telle mesure a été prise. Bien au contraire, il semblerait même que le nombre d’infractions diminuent ».

A Maîche, 489 points lumineux sont concernés dans les quartiers tandis que d’autres situés principalement sur le réseau routier départemental ne seront pas éteints par mesure de sécurité routière. « En adoptant cette pratique plus sobre, plus économe et plus responsable, la Ville œuvre aussi pour le respect de la biodiversité et intègre les dispositions figurant dans la Charte du Parc Naturel Régional du Doubs Horloger », conclut le maire.