Haut-Doubs. Pays Horloger : Macron devant, les Républicains loin derrière !

Au-delà des résultats du 2nd tour que tous analyseront avec attention, une question est déjà sur toutes les lèvres : faut-il y voir les prémices d’un autre choc pour la droite républicaine aux législatives de juin ?

159
Après la Présidentielle se profile des Législatives de plus en plus incertaines.

Comme le Doubs dans sa globalité, le Pays Horloger a cette fois-ci porté en tête Emmanuel Macron. Une performance pour le président sortant quand on sait que depuis 20 ans, la famille Le Pen, de père en fille, de Jean-Marie à Marine, avait réussi à arriver en tête du premier tour à chaque fois. Et toujours bien au-delà du score du parti d’extrême-droite au niveau national. Des résultats de toute façon toujours très élevés qui ne manquent jamais d’étonner dans un secteur frontalier où les électeurs disposent de revenus confortables gagnés à l’étranger, sur un territoire qui profite largement de ce pouvoir d’achat plus élevé que partout ailleurs dans le Doubs.

Autre étonnement cette année, la place des partis traditionnels qui, il y a dix ans à peine se partageaient l’électorat. En 2021 en effet, au second tour, Nicolas Sarkozy et François Hollande étaient au coude à coude avec une légère avance pour le premier qui sera néanmoins battu au niveau national. Dix ans après, le Parti Socialiste est à l’agonie. Moins de 2%. Pire, pour les héritiers de Jaurès, des communes du secteur qui autrefois votaient majoritairement Mitterrand ou encore Jospin, c’est Le Pen qui est en tête. Preuve que l’électorat populaire a bien basculé vers l’extrême-droite piétinant les valeurs qui furent les siennes autrefois. Quant aux Républicains (LR), la bérézina se confirme localement, y compris dans une ville comme Morteau où elle affiche 8% alors que Macron est à 33%, Le Pen à 17,5% et même Mélenchon à 18,8%. Ville où rappelons-le se trouve la Députée Annie Genevard, vice-présidente de l’Assemblée Nationale et responsable nationale à LR.