Haut-Doubs. Saules, théâtre d’un polar révolutionnaire

La fin du XVIIIème siècle a été une période troublée dans les campagnes françaises sur fond de conflit entre l’église et le nouveau pouvoir républicain. Saules n’a pas échappé aux tensions. Une histoire vraie qui aujourd’hui est le point de départ d’un roman.

287
L'auteur s'est inspiré d'un fait personnel bien réel.

Gilbert Drouhard n’était qu’un enfant quand il a décidé de pénétrer dans l’ancienne maison de son grand-père à Saules, son village natal. Il ne se doutait pas de ce qu’il allait y trouver : un sabre. Et que cette arme serait quelques décennies plus tard au cœur de l’intrigue d’un roman dont il est l’auteur.

A l’heure de la retraite, ce sportif accompli a du renoncer au VTT et au tennis suite à une blessure. Cap donc sur la lecture puis, au fil des rencontres dans la médiathèque qu’il fréquente, il se laisse convaincre de rejoindre un café littéraire puis un atelier d’écriture. « C’est là que la responsable, écoutant mes critiques sur un livre que je n’avais pas pu lire jusqu’au bout m’a mis au défi d’en écrire un ! ». D’abord deux pages pour mettre en haleine, une réussite, puis, après les avoir réécrites et étoffées, il enchaine et d’un projet de nouvelle il se lance dans l’écriture d’un véritable roman : « L’origine de l’histoire est la découverte de cette épée chez mon grand-père. Puis j’ai recoupé avec une information locale remontant à la période révolutionnaire. Le curé de Saules ayant refusé de prêter serment avait été arrêté ce qui a provoqué un soulèvement de la population qui a réussi a libéré l’homme d’église après quelques affrontements ». Une histoire vraie qui a servi de base à une aventure sortie de son imagination mais qui se déroule bien dans le village de son enfance. « Le temps coule de source », c’est son titre est en vente dans les librairies de Valdahon et Baume-Les-Dames ainsi qu’à celle d’Ornans où l’office de tourisme le propose également.