Haut-Doubs. Valérie Saillard livre son expérience d’infirmière en Ehpad

Après des études de lettres et quelques années d’enseignement, Valérie Saillard a radicalement changé d’orientation professionnelle en devenant infirmière. Un nouveau métier qu’elle aime.

230
Les 500 exemplaires du premier tirage ont déjà été vendus!

« J’ai choisi de travailler en gériatrie il y a 11 ans déjà et ce livre est pour moi une occasion de lutter contre bon nombre de clichés ». Elle n’en peut plus en effet de la dévalorisation systématique et du mépris parfois exprimé pour son métier. Elle a donc pris la plume pour au contraire mettre en avant ce quotidien qui est le sien aux côtés des résidents. « C’est une vie professionnelle faite de belles rencontres et d’émotions. J’avais commencé à le raconter sur les réseaux sociaux et des collègues m’ont encouragé à le faire dans un livre ». C’est chose faite avec « Entre nos mains », un titre qui en dit long à la fois sur les responsabilités des soignants et sur ce qu’apporte ce métier.

Un autre regard sur le travail en gériatrie

« C’est tout simplement passionnant. Les contacts humains sont intenses et enrichissants. Les résidents ont une histoire, ils ont eu un passé mais ils ont aussi un présent et un avenir ». Désolée de voir certains rejeter la vieillesse comme si une telle attitude devait empêcher le temps de passer, elle raconte au contraire des anecdotes tendres et parfois amusantes, humaines tout simplement. « Evidemment, nous sommes aussi confrontés à la mort mais ça fait partie de la vie et elle doit être abordée avec sérénité et sagesse » poursuit-elle, insistant sur le fait qu’un Ehpad est aussi un lieu de vie où les activités proposées sont nombreuses.

Depuis, il y a bien sûr eu le covid, ses difficultés liées à la maladie pour certains et à l’éloignement avec les proches, mal vécu par beaucoup. Les liens avec le personnel en ont été finalement renforcés. « L’Ehpad, c’est la vie, avec ses joies et ses peines » conclut-elle, fière grâce à ce livre d’apporter un témoignage mais aussi un peu plus de vie encore dans le quotidien des résidents qui sera encore amélioré d’ailleurs puisque c’est à cela que vont servir les bénéfices tirés de la vente du livre.