Besançon. L’Aviation civile recrute

Pénurie de personnel dans l’aviation. Pourtant, à l’aérodrome de la Vèze, ce n’est pas la passion et les compétences qui manquent pour orienter les jeunes vers les métiers de l’aérien.

581
Les métiers de l'aviation civile recrutent ©GIPAG France

Dans la famille Domergue, on est pilote de génération en génération. Claude Domergue, pilote et fils de pilote, a créé l’école de pilotage à la Vèze qui a formé plus de 1000 pilotes, sa fille Julie-Anna est, à 22 ans, la plus jeune pilote certifiée sur Airbus A 320. Son fils est lui aussi, pilote de ligne. Adriana qui est tombée amoureuse de Besançon et de Claude en 2001, vient de sa Colombie natale et œuvre depuis des années à faire en sorte que les quelques 1500 métiers de l’aérien deviennent aussi des métiers de femmes. Elle représente la France au sein de l’association européenne des femmes pilotes.

27 000 postes vacants dans la construction et l’industrie aéronautique en France

Le chiffre fourni par le GIFAS (Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales) fait écho aux besoins du secteur de l’aviation générale, moins connu du grand public, qui est aussi en recherche d’un nombre important de salariés.

Les professionnels de l’aviation générale et de l’aviation civile ont commandé récemment une étude sur les besoins en personnel de la petite aviation commerciale et des sociétés de travail aérien (compagnies aériennes, écoles de pilotage, exploitants d’hélicoptères ou ateliers de maintenance). Toutes les entreprises sont en recherche active de collaborateurs et de cadres pour accompagner leur développement, souligne le GIPAG (Groupement des Industries et Professionnels de l’Aviation Générale).

De nombreux métiers sont concernés : mécaniciens, responsables qualité/conformité, techniciens, pilotes professionnels, ingénieurs… Qu’ils soient expérimentés ou juniors, les prétendants doivent avoir une passion pour l’aéronautique et la volonté d’y faire carrière. C’est plus d’une centaine de postes qui sont à pourvoir. A Besançon, Adriana Domergue participe à l’éclosion de ces rêves, y compris chez les jeunes des quartiers difficiles. En 50 ans, l’école de pilotage de la Vèze a formé plus de 1000 jeunes, devenus pour certains, pilotes de ligne ou pilotes de chasse et d’hélicoptères dans l’Armée de l’Air.

Yves Quemeneur