Le CHU Jean Minjoz à la pointe des technologies innovantes

Le plateau technique d’imagerie du Centre Hospitalier Universitaire de Besançon est composé de deux IRM (Imagerie à Résonnance Magnétique). Pour maintenir son haut niveau de performance, le CHU vient de se doter d’un nouvel appareil de dernière génération.

890
Le CHU Jean Minjoz vient de se doter d'un IRM de dernière génération - photo CHU

En choisissant de renouveler son IRM 3T, le centre hospitalier va disposer de technologies innovantes dans la technique d’imagerie, d’accélérer les examens et affiner le diagnostic. Le premier patient a été accueilli le 12 septembre.

Une imagerie de haute précision

L’IRM permet d’obtenir des images en trois dimensions du corps humain. De manière indolore et sans effet nocif, cette technologie explore pratiquement tous les organes. L’aimant du nouvel appareil 3T, dérivé des aimants à très hauts champs, propose une homogénéité de grande qualité. Les images précises en très haute définition sont acquises plus rapidement, diminuant ainsi la durée des examens. Combinés à un diagnostic très fiable, ils améliorent la prise en charge personnalisée et la qualité du patient.

Plus de confort pour les patients

Un examen IRM est parfois source d’inquiétude et d’anxiété. L’environnement de la salle d’examen a été totalement repensé avec des murs colorés, un plafond lumineux et un éclairage adapté.  Si ce nouvel équipement facilite le déroulement de l’examen, il optimise également l’activité des manipulateurs en électroradiologie médicale, grâce à une table d’examen mobile avec un système d’assistance motorisée.

L’investissement s’inscrit dans la restructuration complète du secteur IRM du CHU de Besançon programmée pour 2023. Le projet a pour objectifs d’accueillir à terme 3 appareils d’IRM : celui qui vient d’être renouvelé, le renouvellement d’un IRM 1,5T et l’installation d’un second appareil IRM 3T.

C’est la démonstration (une de plus) de l’excellence médicale du CHU de Besançon.

Yves Quemeneur