Pays de Maîche. Les Gazouillis du Plateau au chevet de la nature

Très active tout au long de l’année pour observer et préserver la nature, l’association souhaite associer plus encore le grand public à ses missions.

27
Les ânes sont parfois de précieux alliés des Gazouillis et de la nature!

« L’association « Les Gazouillis du Plateau » existe depuis 1998. Créée par une bande de copains amoureux de la nature, c’est Noël Jeannot qui en a exercé la présidence jusqu’à l’an dernier mais reste actif à nos côtés », explique Thierry Morel qui lui a succédé.

1000 actions pour la nature, cycles de conférences, promenades et découvertes naturalistes, le programme de ces passionnés de la faune et de la flore locale s’est étoffé au fil des années et reprend doucement après deux années forcément compliquées.

La faune et la flore reprennent leurs droits

A Charquemont par exemple, les bénévoles prennent soin de la pelouse sèche « Chez France », au-dessus de l’usine du Refrain. « Depuis longtemps déjà nous défrichons, nettoyons, agrandissons cette parcelle herbeuse au milieu de la forêt. Depuis quelques années, quatre ou cinq ânes viennent nous aider dans nos efforts et s’y régalent. Et le labeur porte ses fruits, de nouvelles espèces d’orchidées y fleurissent à présent alors qu’elles n’avaient jamais donné signe de floraison de mémoire d’anciens ». Du côté de la Mare des Erauges, que les Gazouillis entretiennent avec la commune de Charquemont, la microfaune aquatique reprend ses droits avec la présence de tritons, libellules et grenouilles. « Enfin, depuis longtemps déjà nous fabriquons et installons des nichoirs pour aider à la reproduction des oiseaux, les vieux arbres et les vieux murs ayant tendance à disparaître »

Après deux années au ralenti pour cause de crise sanitaire, les Gazouillis repartent donc du bon pied. « Nous voulons toujours être les interlocuteurs et alliés des communes du secteur, de la Communauté de communes mais aussi des particuliers », souligne le nouveau président, enthousiaste d’avoir dans les années à venir à travailler avec le Parc Naturel Régional du Doubs Horloger « pour encore mieux protéger la belle nature qui nous entoure ».

Fête de la nature le 21 mai à Maîche

Dès le matin, les bénévoles de l’association seront sur le terrain pour installer à la ferme des Louisots à Fournet-Blancheroche un nichoir construit par les membres des Invités au Festin.

Puis, dès 14h, dans le parc du Château du Désert à Maîche, le grand public pourra découvrir les activités des Gazouillis mais aussi d’autres participants comme le Parc Naturel régional du Doubs Horloger, la Ligue de Protection des Oiseaux ou encore L’Ecolette du Bizot. Il sera par exemple question de l’importance des reptiles et amphibiens, de l’utilité des murs et murgers, de la présence menacée des escargots… sans oublier une exposition sur l’apron du Rhône, poisson mythique aujourd’hui menacé par la pollution.

Une journée où chacun pourra méditer une phrase de Victor Hugo chère aux Gazouillis. « Il y a dans les rapports de l’homme avec les bêtes, avec les fleurs, avec les objets de la création toute une morale à peine entrevue encore, mais qui finira par se faire jour et qui sera le complément de la morale humaine. Il faut civiliser l’homme du côté de la nature. Là tout est à faire ».