Haut-Doubs. 2 millions d’euros pour de futurs projets structurants

La signature officielle du contrat "Territoires en Action" s'est déroulée ce mardi 29 août. Une aide financière de la Région aux collectivités locales pour de futurs projets structurants.

724

Patrick Genre, maire de Pontarlier a reçu ce mardi 29 août les élus du Haut-Doubs ainsi que ceux de la région pour la signature officielle du contrat « Territoires en action ». Ces contrats destinés à soutenir des projets locaux, respectent un cahier des charges précis imposé par la région : 30 % du budget minimum doit être dédié à la transition écologique, 50 % maximum pour l’accueil des services à la population. Ils doivent être en lien avec les thématiques comme l’attractivité, l’aménagement, la mobilité ou la santé.

Plus tôt dans la journée, la commune de Frasne a signé un contrat de centralités rurales en région, visant à améliorer le cadre de vie, les équipements du village et l’accueil de nouvelles populations.  Eric Houlley, vice-président de la région et maire de Lure, a affirmé vouloir concrétiser les 35 projets entre 2022 et 2026 avant une clause de révision à l’issue des prochaines élection locales prévues dans 3 ans. Ce sont déjà 30 projets qui ont été adoptés, 2 sont en cours et 3 en négociation. Pour les territoires du Haut-Doubs, c’est une enveloppe de plus de 2 millions d’euros qui sera distribuée au sein de laquelle on trouve une dotation « ville moyenne » concernant les villes comme Pontarlier dans le Doubs. Cette dotation représente la somme spécifique de 800 000 euros pour accompagner les communes dans leur transition. 

CLS, multi-accueil et ligne ferroviaire ?

Patrick Genre reste évasif sur les projets du Haut-Doubs qui sont pour le moment en discussion, comme le CLS (contrat local de santé), les structures multi-accueil ou encore la ligne de train reliant Gilley et le Lac Saint-Point. Le maire explique que la signature du contrat va permettre aux 5 intercommunalités d’avancer sur leurs projets dont certains verront le jour à l’aube 2024. 

Interview de Patrick Genre :