Pontarlier. Ouverture de la nouvelle base de canoë kayak !

Ce samedi 30 septembre célébrait le demi-siècle du CKP et l'inauguration de sa nouvelle base de canoë !

667

Installé depuis les années 80 dans le moulin de la Fauconnière, le club de canoë de Pontarlier commençait à manquer de place pour accueillir ses 110 adhérents et stocker son matériel sans compter la venue des champions internationaux. La ville de Pontarlier a aussi lancé le projet d’installation de micros-stations pour la production électrique sur les barrages des Forges et de la Fauconnière : une opportunité pour le CKP d’acquérir un nouvel espace pour poursuivre ses activités. « Le projet a démarré il y a une dizaine d’années pour arriver à sa concrétisation aujourd’hui. », explique François Rosset, président du CKP. Le vendredi 29 septembre le club a fait l’inauguration de la nouvelle base en présence des acteurs et financeurs du projet. Son coût : 1.8 million d’euros. Après de nombreuses années de patience, c’est avec fierté que les élus, notamment le Maire de Pontarlier, le Préfet ou encore Florence Rogeboz (Conseillère départementale) ont remis les clés au président du club. Ce nouveau lieu d’évolution offre un cadre idéal à quelques mètres seulement de la rivière du Doubs.

Un demi-siècle marqué d’histoires et d’émotions !

Le samedi 30 septembre a démarré fort avec les portes ouvertes dans les tout nouveaux locaux du club. Petits et grands se sont précipités pour découvrir les nouveaux lieux et mettre un coup de pagaie dans le Doubs. La soirée des 50 ans a pris le relais à partir de 19h avec la présence de nombreux acteurs du club. C’est chargé d’émotion que François Rosset a pris le micro pour raconter l’histoire magique de ce club qu’on appelle l’école de la vie. L’acte de naissance du club est daté du 11 juin 1973 et nécessitait d’avoir un minimum de 6 membres fondateurs qui ont été Francis, Douna, Richard, Laurent (décédé lors d’un périple en équateur), Jean-Luc et Nelly. Richard Bernardet, premier président du club manquait à l’appel mais était présent par la pensée. Les premières années du CKP étaient mises en lumière par un vieux film des années 70 diffusé pour l’occasion et des photos en noir et blanc de l’époque. Le premier cadre du club était Philippe Mouchet, qui à l’occasion d’une blessure est revenu du Yukon pour fêter les 50 ans et revoir ses “gamins” qui aujourd’hui ont pris la relève ! La soirée s’est poursuivie avec un défilé des anciens cadres et des actuels (Guy, Sylvain ,Anaïs, Clément…) qui ont tous été marqués par leur passage dans le club. Pour certains ce fut même une porte de secours. 

Jules Bernardet, symbole de la réussite pontissalienne

Le CKP c’est un rayonnement international avec la formation de nombreux champions. L’étoile montante du moment est un jeune pontissalien. Jules Bernardet, 23 ans membre de l’équipe de France de canoë slalom a disputé récemment les championnats du monde à  Londres, sur l’ancien bassin des jeux olympiques de 2012. La France a terminé à la première place en équipe et a remporté l’or. Jules a également concouru en solo et a pris la 14ème position à quelques places de la finale. C’est en ce début octobre à la coupe préolympique de Paris que la sélection pour les JO va être déterminante. Jules est venu se ressourcer dans son club de cœur, celui qui l’a vu grandir avant de disputer cette rude épreuve. Le jeune champion met toutes les chances de son côté pour être retenu mais un seul partira représenter la France aux JO Paris 2024.

Interview de François Rosset :